Les Étrangers du Val-de-Londres

Couverture
Comment tombe-t-on amoureux d’un lieu ? Sans y connaître personne ? Sans y rejoindre quelqu’une ? C’est ce que découvre Achille en quittant la ville pour le Val-de-Londres. Peut-être parce que c’est un pays étrange et rude, le coin le plus froid de l’Hérault en hiver, un des plus chauds en été. Un pays de contrastes surtout, des pierres, beaucoup de pierres, de la garrigue, des moutons et des gens vrais, des gens qui parlent fort pour cacher leur grand coeur. Achille découvre l’empreinte des générations sur le territoire. La succession de nombreuses petites histoires dans la Grande l’épate. Les rivalités de clochers spécialement entre Viols-le-Fort et Saint-Martin-de-Londres, l’arrivée très tardive de l’électricité puis de l’eau, l’abîme qui séparait les seigneurs dont les châteaux parsèment le terroir des manants, le fossé actuel entre les autochtones et les « étrangers »... Ce riche passé embarque Achille dans une autre histoire qu’il n’aurait imaginée ni si intime ni si voyageuse. La sienne.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Section 1
Section 2
Section 3
Section 4
Section 5
Section 6
Section 7
Section 8
Section 23
Section 24
Section 25
Section 26
Section 27
Section 28
Section 29
Section 30

Section 9
Section 10
Section 11
Section 12
Section 13
Section 14
Section 15
Section 16
Section 17
Section 18
Section 19
Section 20
Section 21
Section 22
Section 31
Section 32
Section 33
Section 34
Section 35
Section 36
Section 37
Section 38
Section 39
Section 40
Section 41
Section 42
Section 43
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

À propos de l'auteur (2020)

L’auteur Mes diplômes- Sciences-Po Paris et autres- m’ont formé à l’exercice de responsabilités professionnelles, pas à l’écriture. D’ailleurs, forme-t-on à l’art d’écrire? Je ne le crois pas. Après avoir dirigé l’écriture d’un livre historique et institutionnel chez PRIVAT en 2004, j’ai publié 2 recueils de nouvelles (« Contes solaires » et « Mi-anges, mi-démons, comme chacun de nous »), et 5 romans : « DIX PETITES FRANCE », « REVERIES CEVENOLES », « VERITES DEROBEES «, « DÉSERT INTÉRIEUR « et « UNE FORME DE JOIE « . « Les étrangers du Val de Londres » sont mon premier roman historique et mon huitième ouvrage. Par ailleurs je préside une association humanitaire : www.ponteranga.com. ». Mon site Internet personnel, www.didieramouroux.fr, vous donnera plus de détails

Informations bibliographiques