Les Touareg de l'ouest

Couverture
Faivre, 1888 - 210 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 114 - d'infériorité de la femme arabe. » Chez les Touareg, la femme est l'égale de l'homme, si même, par » certains côtés, elle n'est dans une condition meilleure. » Jeune fille, elle reçoit de l'éducation. « Jeune femme, elle dispose de sa main, et l'autorité paternelle » n'intervient que pour prévenir
Page 114 - elle qu'à son mari, puisque c'est son » sang et non celui de l'époux qui leur confère le rang à prendre dans » la société, dans la tribu, dans la famille. » En dehors de la famille, quand la femme s'est acquis, par la
Page 16 - prix et celui de tes frères et de tes enfants. Tu as vendu les miens
Page 16 - NOUS LES AVONS MASSACRÉS, ET ILS PEUVENT NOUS REPROCHER LE » MAL QUE NOUS LEUR AVONS FAIT. Cependant ils ne nous l'ont pas » rendu, et, comme nous l'avons appris, ils n'ont fait que du bien aux
Page 114 - elle n'y consent pas; aussi arrive-t-il que, par le cumul des produits, > la plus grande partie de la fortune est entre les mains des femmes...
Page 16 - De la part de l'objet de la bénédiction divine, Sidi ben Mohammed, » dit Ben Guerradji, à notre plus grand ennemi, Ahmed ben Lakhal, » et à son frère Mansour. » Que Dieu te récompense de ce que tu as fait à mes enfants : Tu » les as vendus aux Chrétiens comme des esclaves. Les nobles » meurent par la poudre ; depuis leurs ancêtres, les Arabes
Page 43 - il est libre, il » est franc, il est indépendant, il pille
Page 114 - Son autorité est telle que, bien que la loi musulmane permette la » polygamie, elle a pu imposer à l'homme l'obligation de rester
Page 114 - elle veut, sans avoir à rendre compte de sa conduite, » pourvu que ses devoirs d'épouse et de mère de famille ne soient
Page 115 - de l'Ouest, nobles, imrad, iradjenaten, sont monogames. « Un homme qui épouserait deux femmes à » la fois, disent-ils, attirerait la mort sur sa tente.

Informations bibliographiques