Les frigos ont horreur du vide

Couverture
Baleine, 1999 - 171 pages
Alice, étudiante préparant une thèse sur le philosophe Ladislav Klima, trouve un doigt humain au cimetière du Père-Lachaise. Peu après, c'est un talon qu'elle retrouve dans son linge au Lavomatic. Et comme si ça ne suffisait pas, voilà que sa concierge, qui s'imagine exercer la profession de détective privé, lui remet une enveloppe contenant de l'argent et un mystérieux rendez-vous, auquel elle se rend avec son amie Annah. Et tout se précipite. Alice va se retrouver mêlée à une incroyable histoire et mener à son corps défendant une enquête pleine de rebondissements et apprendra à ses dépends que les frigos, comme la nature, ont horreur du vide. Le style enlevé, les personnages attachants et le sens du récit de ce premier roman abracadabrant font d'Elise Fugler une auteure de polar aussi originale que prometteuse.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques