Les gueules cassées: les blessés de la face de la Grande Guerre

Couverture
Agnès Vienot Editions, 1996 - 230 pages
Elle a accompli un travail remarquable, remontant le chemin de croix de ces soldats, traitant aussi bien de la médecine d'urgence, de la chirurgie réparatrice de la face que de leurs souffrances et de leur détresse morale. Anne Muratori-Philip, Le Figaro. Sophie Delaporte comble un vide comme si l'expérience était proprement indicible. Pionnier et précieux. Le Monde. L'ouvrage écrit par Sophie Delaporte fait partie de ceux qu'on a le devoir de regarder en face. Comme le visage de ces hommes défigurés qu'on ne pouvait, littéralement, plus dévisager. Christophe Violette, Ouest France. L'auteur s'est penchée sur ces " oubliés de l'histoire " dont beaucoup, défigurés, ont terminé leur vie à l'écart des leurs et du monde, vivant en autarcie dans des institutions spécialisées. Antoine de Gaudemar, Libération. Cet ouvrage a reçu le prix des musées de l'armée.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Préface de Stéphane AudoinRouzeau
29
une question didentité
125
cassées
199
Droits d'auteur

2 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques