Les mères en deuil

Couverture
Seuil, 1990 - 151 pages
"La passion éclate dans la cité lorsque les mères sont en deuil. Car, dans une douleur de mère, l'excès toujours menace. Aux pleurs des femmes, la politique des hommes grecs répond en prescrivant un rituel funéraire qui impose des limites à l'émotion. Mais sur la scène tragique, où le deuil maternel se mue en acres, Clytemnestre, pour venger Iphigénie, met à mort Agamemnon. Et sur les gradins, les hommes au spectacle découvrent peut-être cette souffrance de la perte qu'ils voudraient réserver aux mères. Nicole Loraux nous conduit au théâtre. Pour comprendre comment, d'Athènes à Rome, de Shakespeare à Freud, par leur amour et leur haine, les femmes font peur aux hommes qui sont avant tout des citoyens. Actualité des Grecs : serions-nous "civilisés" au point d'avoir oublié la colère qui naît de la douleur ?"--Page 4 of cover.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Le titre passionné de mère
9
Des mesures contre lexcès féminin
19
Les larmes efficaces des matrones
49
Droits d'auteur

5 autres sections non affichées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques