Les roses fauves

Couverture
Editions Gallimard - 352 pages
"Peu après la sortie de mon premier roman, Le cœur cousu, une lectrice m’a raconté une coutume espagnole dont j’ignorais l’existence : dans la sierra andalouse où étaient nées ses aïeules, quand une femme sentait la mort venir, elle brodait un coussin en forme de cœur qu’elle bourrait de bouts de papier sur lesquels étaient écrits ses secrets. À sa mort, sa fille aînée en héritait avec l’interdiction absolue de l’ouvrir. J’ai métamorphosé cette lectrice en personnage. Lola vit seule au-dessus du bureau de poste où elle travaille, elle se dit comblée par son jardin. Dans son portefeuille, on ne trouve que des photos de ses fleurs et, dans sa chambre, trône une armoire de noces pleine des cœurs en tissu des femmes de sa lignée espagnole. Lola se demande si elle est faite de l’histoire familiale que ces cœurs interdits contiennent et dont elle ne sait rien. Sommes-nous écrits par ceux qui nous ont précédés ? Il faudrait déchirer ces cœurs pour le savoir..." C. M.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Les Roses fauves

Avis d'utilisateur  - Libellule41 - Babelio

Les incontestables qualités narratives de Carole Martinez m'ont séduite dans un premier temps, et j'ai entrepris la lecture de ce roman en me laissant bercer par son écriture et capter par le ... Consulter l'avis complet

Les Roses fauves

Avis d'utilisateur  - Jacline - Babelio

Toujours aussi particulière Carole Martinez ! J'ai gardé un souvenir assez précis du "cœur cousu" que j'ai lu il y a déjà quelques années. Dans "les roses fauves", elle renoue avec ce thème en ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2020)

Carole Martinez est née en 1966. Son premier roman, Le cœur cousu (collection blanche 2007, Folio n° 4870), a reçu de nombreux prix littéraires. Son deuxième roman, Du domaine des Murmures (collection blanche 2011, Folio n° 5552), a obtenu le prix Goncourt des Lycéens 2011.

Informations bibliographiques