Les voleurs,: tragédie en prose, en cinq actes;

Couverture
Chez la citoyenne Toubon, Libraire, sous les Galeries du Théatre de la République, à coté du passage vitré., 1795 - 176 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 8 - J'écris comme citoyen du monde. Je ne sers aucun prince. De bonne heure, j'ai perdu ma patrie pour l'échanger contre le genre humain, que je connaissais à peine en imagination.
Page 70 - Que le scélérat de quelque rang qu'il soit, tremble, en apprenant qu'il existe des juges incorruptibles qui pèsent dans la même balance l'homme qui repose sous le chaume et l'homme entouré du faste de l'opulence.
Page 64 - ... vive, pour être long-tems malheureux ; si la fatalité me lie au terrible métier où elle m'a conduit, est-ce à moi de m'y opposer? Quand l'éternel dit au soleil de dessécher nos plaines , aux torrens d'inonder les campagnes dévastées; quand il ordonne aux vents brûlans de porter la mort dans nos contrées ; — s'il fait naître un de ces tyrans qui se jouent de la vie des peuples, est-ce à nous de sonder la profondeur de ses décrets, de lui demander compte des motifs de tant de désastres?...
Page 79 - Comte avait déjà répandu l'épouvante. Un vieillard poussé par la frayeur se précipite à mes pieds pour demander la vie. Dans ce moment un coup de feu qui sans doute m'était destiné , le blesse au bras; je le relève, le rassure, et luimettant dix ducats dans la main , je le fais transporter dans une maison voisine. — Si le fait n'est pu» tel , je t'abandonne ma tête.
Page 1 - Toubon, libraire sous les galeries du théâtre de la République, à côté du passage vitré, 1794.
Page 148 - Dans ce désert.... au fond de cette tour.... en proye à tous les tourmens de la vie, .... de la mort, un fils a fait enfermer ce vieillard, et. ..que sert-il de le cacher?. amis, ce vieillard est mon père.
Page 11 - Nos âmes, trempées par le malheur, sont devenue* capables de fortes émotions, se sont ouvertes aux beautés grandes, majestueuses, pittoresques; et désormais un trait sublime, un mot d'amour, et surtout un cri de douleur répondra à toutes les âmes allumées (sic). Le passage est fait de notre littérature belle, mais étroite, mais comprimée, mais molle quelquefois, à une littérature plus vaste, plus libre, plus sentimentale et surtout plus énergique. Un beau trait tuera une belle critique.
Page 43 - ... ce bras changera sur-le-champ en cadavre le premier qui tremble, hésite, ou recule ; et qu'on en fasse autant de moi , si je lèse mon serment.
Page 10 - ... que je crains, que je respecte; je ne sais quoi de sublime s'empare de moi à cette idée ! Je n'aurai pour juge que le cœur d* l'homme.
Page 38 - ... dire avec orgueil , quand je m'assieds à mon repas: ce sont mes ruses , mon courage de lion et mes veilles qui me l'ont gagné 5 être respecté des grands et des petits .... R o LLER , l'Interrompant.

Informations bibliographiques