Mathématique du crime

Couverture
Groupe Robert Laffont, 1 juin 2017 - 185 pages

Dans la sereine et studieuse Oxford, alors qu'enfle la rumeur de la résolution imminente du plus ardu des problèmes mathématiques, le théorème de Fermat, un tueur en série adresse à l'éminent logicien Arthur Seldom de mystérieux messages, des fragments d'une démonstration écrite en lettres de sang. Aidé du narrateur, un jeune étudiant à peine débarqué de son Argentine natale, Seldom va s'efforcer de trouver la clé de l'énigme...
Mêlant adroitement la singulière atmosphère des collèges britanniques, les tourments de la passion, les abstractions de Wittgenstein et de Gödel, les mystères des sectes pythagoriciennes et les antiques secrets de la magie, Mathématique du crime, roman policier de construction classique et pourtant hors normes, nous tient en haleine jusqu'à son dénouement. Un magistral tour de prestidigitation.

" Martínez retrouve la phrase littéraire et la dialectique souterraine d'un Conan Doyle, voire d'un Borges. " Le Figaro

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Mathématique du crime

Avis d'utilisateur  - Nelja - Babelio

L'intrigue policière est sympathique mais pas transcendante. Je n'avais pas deviné les détails, et il ne reste aucune incohérence dans la résolution, mais je n'ai pas eu de grosse surprise non plus ... Consulter l'avis complet

Mathématique du crime

Avis d'utilisateur  - Apikrus - Babelio

Sur un ton léger, l'auteur part d'une histoire a priori banale pour dévier vers une intrigue finalement plutôt alambiquée. Quelques digressions sur l'histoire des idées et des mathématiques n ... Consulter l'avis complet

À propos de l'auteur (2017)

Né en 1962, Guillermo Martínez est devenu en quelques années l'un des écrivains argentins les plus importants de sa génération. Amoureux des lettres, grand lecteur de Borges ? auquel il a consacré un essai ?, il parvient à réconcilier le genre policier avec la grande littérature. Outre ses publications savantes, il est l'auteur de plusieurs romans dont Mathématique du crime (NiL, 2004 ; " Pavillons poche ", 2008) et La Vérité sur Gustavo Roderer (NiL, 2011).

Informations bibliographiques