Michelin: vu de l'intérieur : ce que j'ai vécu de 1950 à 1961 : témoignage de vie ouvrière

Couverture
EDITIONS CREER, 1983 - 289 pages

 Ce livre est la page d'histoire d'une grande entreprise industrielle vue sous un jour inhabituel. Un témoignage surprenant qui plaira ou choquera mais ne laissera pas indifférent. L'auteur, Antoine Barrière a été coursier dans la presse à 14 ans, cadre à 18 ans. Ses responsabilités dans les mouvement de jeunesse lui font découvrir le sens de l'engagement au service des défavorisés. Volontairement man uvre chez Michelin à 25 ans, il est ensuite devenu chef d'équipe et contremaître avant de reprendre une fonction de cadre. Syndicaliste, il a su faire le choix du réformisme par rapport aux courants révolutionnaires. Certains reprocheront à Antoine Barrière d'être antimarxiste, d'autre anti-libéral. Mais n'est-ce pas l'idéal pour construire une société au service de la promotion de tous les hommes ? Surtout dans le contexte de crise que nous subissons à cause des excès des uns et des autres. Certes Antoine Barrière n'apporte pas de solutions toutes faites dans ce livre, mais au moins, par des interrogations et des réflexions il obligera à la prise de conscience des vrais problèmes du monde du travail et à la finalité propre de l'homme.


EXTRAIT

Ouvrier chez Michelin

Après une entrevue avec M. Merle, chef de l'embauche, et une visite médicale auprès du Dr. Souty, chef du service médical, le 12 mai 1950 à cinq heures du matin je m'adresse au concierge de la porte de Solignat de l'usine de Cataroux (toutes les rues, cours et portes de l'usine sont désignées par le nom d'une commune du département du Puy-de-Dôme) pour prendre mon travail. Après avoir montré mon laissez-passer, le concierge m'indique la direction que je dois prendre pour rejoindre l'atelier auquel je suis affecté. Personne ne m'accompagne, à moi de me débrouiller. En cours de trajet j'interpelle un ouvrier qui certainement venait de terminer l'équipe de nuit. Il a l'obligeance et l'amabilité de m'accompagner jusqu'à la porte de T.V.A.

C'est Paul Chausson, le classeur, qui m'accueille en criant à la cantonnade : « Tiens ! Voilà le nouveau ».

Il me conduit au bureau du chef d'équipe...

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Ouvrier chez Michelin
7
Pourquoi ouvrier chez Michelin?
37
Syndicaliste
81
Premier stage à S P M
137
Chef déquipe
151
Deuxième stage à S P M
195
Le patron
237
Contremaître
251
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques