Notice sur l'église de Saint Maximin (Var)

Couverture
Perreymond-Dufort et Vian, 1839 - 116 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 10 - Salomè, ainsi que plusieurs autres encore , elle fut exposée avec tous ces nobles confesseurs aux horreurs d'une mort qui semblait devoir être certaine. Mais la sainte nacelle, loin d'être submergée par les flots, vit au...
Page 10 - Marie-Madeleine , ayant abordé à Notre-Dame de la Mer, était venue prêcher l'Evangile à Marseille. « Après y avoir fait de nombreuses conversions et de grands miracles ,' elle voulut se réfugier loin des regards du monde, au sein d'une montagne recouverte d'une forêt mystérieuse et sombre, aujourd'hui appelée la Sainte-Baume, à cause de la grotte où elle passa environ trente-trois ans de sa vie, dans la pratique de la plus austère pénitence. Sept fois par jour, les anges venaient la...
Page 11 - Sainte-Baume, et une des preuves les plus éclatantes des faveurs que Dieu lui accordait dans sa solitude, c'est le fait de ses ravissements, c'est-à-dire de ses élévations dans les airs : sept fois par jour, les anges venaient la visiter et l'élevaient au sommet de la montagne pour lui faire ouïr les accords célestes.
Page 77 - C'est une œuvre d'art remarquable. Madeleine y paraît livrée aux saints ravissements de l'extase et aux douces harmonies du ciel; un groupe d'anges la soutient dans l'espace, un de ces anges joue du violon; un autre de la lyre; il ya dans la pose de ces divers personnages une admirable perfection. C'est la largeur et la puissance de conception, en même temps que la délicatesse de touche et le fini d'un grand artiste. Ce bas-relief est vraiment beau. Je n'ai certainement point envie d'établir...
Page 8 - Monuments inédits sur l'apostolat de sainte Marie Madeleine en Provence, et sur les autres apôtres de cette contrée : saint Lazare, saint Maximin, sainte Marthe, et les saintes Marie Jacobi et Salomé, par l'auteur de la Dernière Vie de M. Olier, 2 vol. in-<i°, chez Migne. — Voir aussi Ie39
Page 112 - ... Madeleine sur le Calvaire, apportées par elle dans nos contrées et retrouvées avec les restes de cette illustre pénitente '. » Ce tube de cristal, monté sur vermeil et de forme octogone, repose dans un reliquaire du XIIIe siècle en forme de ciboire. « Si la tradition est fondée, ajoute M. Rostan, la sainte ampoule est évidemment la plus précieuse relique de l'église de Saint-Maximin ; elle a joui d'une grande célébrité dans les siècles passés, de fréquents miracles lui étaient...
Page 10 - ... fut exposée avec tous ces nobles confesseurs aux horreurs d'une mort qui semblait devoir être certaine. Mais la sainte nacelle, loin d'être submergée par les flots, vit au contaire s'apaiser autour d'elle la fureur de l'élément, et, protégée par la Providence dans sa longue et pénible navigation, vint aborder sur les côtes de Provence, à l'embouchure du Rhône, au lieu nommé les Saintes-Maries ou Notre-Dame de la Mer. C'est là que s'arrêtèrent Marie, mère de Jacques, et...
Page 10 - Selon ces traditions, après la mort de Jésus-Christ et sa divine résurrection, les Juifs, effrayés des progrès rapides que la foi nouvelle faisait dans Jérusalem, suscitèrent une terrible persécution, dont le martyre de saint Etienne fut pour ainsi dire le signal. Madeleine, la pécheresse, dont la conversion avait fait tant de bruit dans la Judée, ne fut point à l'abri de l'orage ; jetée, un jour de tempête, dans une barque sans voiles, sans rames, sans aviron, avec son frère Lazare,...
Page 8 - Pro« vence et les autres apôtres de cette contrée, font beau« coup de bruit en ce moment, dit-il ; ils ruinent de fond « en comble toutes les notions prises de Grégoire de Tours « et de Sulpice Sévère, détruisent toute la critique des « trois derniers siècles, rappellent ces légendes apocry...

Informations bibliographiques