Penser le soin en réadaptation: Agir pour le devenir de la personne

Couverture
De Boeck Supérieur, 22 nov. 2012 - 160 pages
0 Avis

En accédant progressivement au rang de science, la médecine a déployé de façon extraordinaire ses techniques et moyens d’interventions. Elle a eu tendance, dans le même temps, à délaisser les affections qu’elle ne pouvait guérir et qui la confron­taient à un inconfortable sentiment d’impuis­sance voire d’échec. C’est dans ce contexte qu’est née au XXe siècle la réadaptation, une nouvelle forme de médecine ne s’arrê­tant pas à l’impossibilité d’une guérison, ou d’un retour à la normalité physiologique. Elle cherche avant tout à aider la personne à se créer un mode de vie porteur de sens pour elle et compatible avec sa situation, quels que soient son affection et l’état de son corps.

L’esprit, la philosophie de la réadaptation, comme le dévoile ce livre, conduit ainsi les différents professionnels à agir pour le devenir de la personne afin que celle-ci ressente le moins possible de difficultés, à cause de ses caractéristiques. Il s’agit aussi de veiller à éviter qu’elle se trouve en une situation de handicap telle que le poids de ce qu’il y a à porter devient trop lourd, insupportable. La réadaptation comporte ses techniques spécifiques de rééducation fonctionnelle, de réinsertion sociale et de réintégration scolaire ou professionnelle, chacun des membres de l’équipe pluridisci­plinaire étant à des degrés divers concerné par celles-ci. Elle requiert des modalités relationnelles et d’organisation où se conjuguent rigueur, souplesse, complémen­tarité et confiance.

Dans l’univers de la réadaptation, la dé­marche éthique, nécessairement singulière, implique que se croisent les regards et que s’échange la parole afin que s’expriment les réflexions et interrogations de chacun.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2012)

Walter Hesbeen est infirmier et docteur en santé publique de l’Université catholique de Louvain (UCL) et Lauréat de la Fondation Van Goethem-Brichant pour la réadaptation.

Il a été directeur des services hospitaliers du Centre neurologique William Lennox (Ottignies, Belgique), puis professeur à l’École nationale de santé publique (Rennes), et responsable de l’Unité de recherche et de développement de l’École La Source (Lausanne, Suisse).

Il est actuellement responsable du GEFERS (Groupe francophone d’études et de formations en éthique de la relation de service et de soin) à Paris et chargé de cours invité à la Faculté de santé publique de l’UCL à Bruxelles.

 Il est également rédacteur en chef de la revue Perspective soignante.

Informations bibliographiques