Recherches sur l'origine de la propriété foncière et des noms de lieux habités en France (période celtique et période romaine)

Couverture
E. Thorin, 1890 - 703 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 21 - Forma censuali cavetur, ut agri sic in censum referantur ; Nomen fundi cujusque ; et in qua civitate et in quo pago sit ; et quos duos vicinos proximos habeat.
Page 68 - Ad hos magnus adolescentium numerus disciplinae causa concurrit, magnoque hi sunt apud eos honore. Nam fere de omnibus controversiis publicis privatisque constituunt ; et si quod est admissum facinus, si caedes facta, si de hereditate, si de finibus controversia est, iidem decernunt ; praemia poenasque constituunt.
Page 91 - Ab his cognoscit non longe ex eo loco oppidum Cassivellauni abesse silvis paludibusque munitum, quo satis magnus hominum pecorisque numerus convenerit. Oppidum autem Britanni vocant, cum silvas impeditas vallo atque fossa munierunt, quo incursionis hostium vitandae causa convenire consuerunt.
Page 107 - Fundus et villa sont deux termes corrélatifs. Fundus est la portion du sol qui forme une exploitation agricole appartenant à un propriétaire déterminé. Villa est le groupe des bâtiments où le propriétaire du fundus se loge et qui servent à l'exploitation.
Page 79 - De plus, les grands seigneurs, les nobles de marque « jouissent précairement de la terre cultivée ; ils paient pour elle une redevance à l'État, et c'est pour eux que cette terre est labourée et moissonnée par la plèbe réduite presque en esclavage (p.
Page 164 - vieille forteresse ' ». § 10. Cinq espèces de noms de lieux habités dans les pays celtiques suivant les documents du temps de l'empire.
Page viii - Résumé d'un cours de droit irlandais, professé au Collège de France pendant le premier semestre de l'année 1887-1888 (Rev.
Page 259 - Régeste, soit répertoire chronologique de documents relatifs à l'histoire de la Suisse romande, par François Ford, ... i™ série, dès les premiers temps jusqu'à l'an 1816.
Page 128 - L'infraction que les lois punissent des peines de police est une contravention. L'infraction que les lois punissent de peines correctionnelles est un délit. L'infraction que les lois punissent d'une peine afflictive ou infamante est un crime.

Informations bibliographiques