Risque sismique des bâtiments: méthode multidisciplinaire en analyse de décision et renforcement des structures

Couverture
2010 - 287 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
Une approche multidisciplinaire est nécessaire pour traiter le problème, devenu urgent, de renforcement du bâti existant, dans le but de limiter les endommagements face aux séismes probables. De telles approches, spécifiques de chaque bâti existant, comme la méthodologie PBEE, « Performance Based Earthquake Engineering » développée au laboratoire PEER, « Pacific Earthquake Engineering Research Center », ont plus de chance à être implémentées car elles considèrent autre que les domaines du génie civil et sismique, les domaines d'analyse de décision et de management du risque. Dans ce but, nous avons choisi, au niveau de l'analyse de structure, à étudier un hôtel spécifique dans la région de Californie, face aux séismes de probabilité d'occurrence de 10% dans 50ans. Nous avons étudié la structure en utilisant des modélisations innovantes (analyse de pushover statique et adaptative, analyse dynamique et analyse dynamique incrémentale, etc...) qui considèrent le comportement inélastique de la structure. Nous avons proposé une solution de renforcement, nous avons élaboré des études comparatives avant et après le renforcement, et des comparaisons du comportement de la structure modélisée avec celui réel lors du séisme de Northridge. Nous avons déduit que la structure renforcée a un bon comportement face aux séismes d'occurrence de 10% dans 50 ans et que la modélisation offre une bonne prédiction du comportement réel de la structure face au séisme de Northridge. Nous avons proposé ensuite au niveau de l'analyse de décision, d'améliorer le modèle de décision utilisé dans PEER PBEE, en utilisant une approche multicritère qui intègre les préférences du décideur. Dans ce but nous avons innover en élaborant par une méthode non paramétrique capable d'éliciter dans l'incertain une fonction de croyance jointe qui est associée à la fonction d'utilité multicritère élicitée. Finalement nous avons proposé une stratégie managériale plus adoucie, qui pourra être appliquée au le cas de la France, qui aide à implémenter les projets de renforcement des structures. Nous proposons la possibilité d'utiliser une Réhabilitation Sismique Incrémentale au cas par cas, selon les capacités financières du propriétaire, dépendant de la sismicité de la région et de la classe des bâtiments.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques