Spinoza et la pensée moderne: constitutions de l'objectivité

Couverture
L'Harmattan, 1998 - 384 pages
0 Avis
Les études rassemblées ici portent, chez Spinoza comme dans l'ensemble de la pensée moderne (Descartes, Pascal, Hobbes, Leibniz), sur la nature exacte de la qualité: comment atteindre la qualité objective, autrement dit, comment atteindre la certitude et la rationalité ? Charles Ramon montre à quel point l'objectivité s'est toujours dérobée aux philosophes de l'âge classique, lorsqu'elle a fait l'objet de recherches directes. On reconnaîtra donc là, négativement et positivement, l'illustration multiple d'une seule thèse, valable pour la philosophie comme pour son histoire: autant d'impossibles constatations, autant de nécessaires constitutions de l'objectivité.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques