Un violoncelle sur le toit du monde

Couverture
Presses de la Renaissance, 2002 - 223 pages
0 Avis
Portant sur son dos la charge inhabituelle d'un violoncelle, Ariane Wilson traverse en août 2000 la vallée reculée du Zanskar, dans l'Himalaya. Elle part avec Maya Gratier à la recherche de rencontres sonores, en troubadours des hautes cimes. De vallées en cols, au rythme de la marche, elles découvrent d'autres traditions où la musique, accordée au diapason des paysages, est ancrée dans la vie profane et sacrée. Le violoncelle, cheminant entre ciel et terre, mêle ses ondes aux voix de la nature, dialogue avec les chants et les instruments zanskari dans les villages et les monastères. Il donne lieu au spectacle et au rire, à l'improvisation et au partage, mais aussi à une véritable communion avec le silence des espaces infinis. Moments d'intense émotion et épisodes ludiques se succèdent tout au long de ce voyage musical en terre bouddhiste, celui du violoncelle le plus haut de son espèce.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques