Vohou-Vohou, reflet de l'art ivoirien du XXème siècle

Couverture
2007 - 672 pages
0 Avis
De 1970 à 1990, le Vohou-Vohou s'est fait remarquer dans la société ivoirienne tant pour la mise en'. évidence des formes visuelles accompagnant les messages de vie quotidienne que pour les relations inter-individuelles et la transformation des mentalités. Nonobstant une présence continue sur le terrain, le Vohou-Vohou se trouve aujourd'hui dans une impasse qui contraste avec la célébrité légendaire qu'il a connue. Sans doute, est-ce dû à la réduction, comme peau de chagrin au fil des années, du nombre des artistes qui se reconnaissent en Vohou-Vohou. Or, dans la pratique, les œuvres produites sont en majorité à consonance Vohou-Vohou. Quel paradoxe ! A cela s'ajoute l'absence avérée d'écrits ou d'ouvrages pouvant susciter la curiosité des débats intellectuels pour son enrichissement.Pourtant, le Vohou-Vohou se présente comme un mouvement avant-gardiste de postmodernité et d'inter-culturalité qui suscite un dialogue permanent entre deux types de civilisations, traditionnelle et moderne. Le Vohou-Vohou se constitue de différentes formes d'expressions venues du fond des arcanes des arts, mêlées à des phénomènes galopant d'avant-garde atypiques à l'art ivoirien. Ces derniers débouchent sur l'hybridation, le métissage, le mélange des arts caractéristiques à toutes les sociétés en quête d'identité. C'est justement pour démontrer cette dynamique sociale, artistique et culturelle, qu'une thèse s'est voulue tout entière consacrée à ce courant et concept du Vohou-Vohou

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques