« Je suis moi-même la matière de mon livre »: Lecture du livre III des Essais

Couverture
Presses universitaires de Rouen et du Havre, 8 nov. 2016 - 224 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

L'essai, au sens étymologique, c’est la pesée, le poids; au figuré, c’est l’exercice, le prélude, l’échantillon. Partant du mot, que Montaigne introduit dans le domaine littéraire, ces pages envisagent le livre III, d’abord de manière synthétique et globale, en trois sections consacrées à Montaigne, aux Essais et à la « bibliothèque des Essais ». Puis se dévident des « cheminements de chapitres », analysant quelques-unes des plus célèbres sections du livre III, « Du repentir », « Sur des vers de Virgile », « Des coches », «De l’art de conférer », «De la vanité », «Des boiteux », «De la physionomie », «De l’expérience ».

L’anthologie critique conduit de Pascal, lecteur assidu, et quand bien même indigné souvent, des Essais, à Stefan Zweig, qui termina ses jours au Brésil en lisant et commentant Montaigne, au début d’une longue guerre dont il ne vit pas la fin.


 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques