Flaubert et une gouvernante anglaise

Couverture
Publication Univ Rouen Havre, 2011 - 264 pages

Parmi les femmes aimées par Flaubert, la plus mystérieuse de toutes est Juliet Herbet, dont il ne subsiste aucun portrait ni aucune lettre.  Hermia Olivier raconte ici sa quête de cette Anglaise, qui fut la gouvernante de caroline, la nièce de Flaubert, puis pendant vingt ans une des proches du romancier.

En recourant aux recensements, aux testaments, aux registres paroissiaux et aux lettres échangées entre divers correspondants, l’auteur revient sur les années que Juliet a passées à Croisset, ainsi que sur les voyages de Flaubert en Angleterre et les séjours de Juliet à Paris. Au fil des indices qui permettent de suivre l'histoire de Juliet, c'est aussi un nouveau portrait de Flaubert qui se dessine, très différent du misanthrope peint par certains de ses biographes. L'ouvrage aide à comprendre comment il intégrait des souvenirs de voyages à ses écrits, et pourquoi il ne subsiste aucune lettre échangée entre lui et Juliet.

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Remerciements
7
Avantpropos de Jean Bruneau
15
Remerciements
25
Croisset au milieu du siècle
45
Gustave Flaubert Nel Mezzo del Cammin
63
Les gouvernantes anglaises à Croisset
95
Juliet Herbert à Croisset
111
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques