Francophonies africaines

Couverture
Presses universitaires de Rouen et du Havre, 1998 - 125 pages
Les questions de compétences en français sont au cœur de la réflexion sociolinguistique : au-delà de la place du français dans le répertoire des locuteurs, c’est leurs pratiques mêmes et leur rapport à l’objet-langue qui est en jeu. Les catégories bien établies entre locuteurs légitimes et non légitimes, lettrés et non lettrés, francophones « vrais » ou complets et « occasionnels » sont discutées dans des études de cas aussi divers que le code switching au Sénégal, le discours des écoliers abidjanais ou des lycéens zaïrois, les enjeux de l’enseignement du français en Côte d’Ivoire, le français populaire au Burkina Faso, les représentations des intellectuels burkinabé, les postures sociales face à la norme ou encore la situation marginale du français en Afrique du Sud. Enfin, c’est la question de l’insécurité linguistique qui est posée, en particulier pour les jeunes Africains vivant en France, ce qui offre une autre image de la francophonie française.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Section 1
4
Section 2
5
Section 3
9
Section 4
21
Section 5
35
Section 6
49
Section 7
67
Section 8
81
Section 9
93
Section 10
107
Section 11
117
Section 12
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques