Éducation et frontières

Couverture
Presses universitaires de Rouen et du Havre, 19 nov. 2020 - 288 pages

Politiquement, la question des frontières s’inscrit dans un monde marqué à la fois par les migrations et les replis protectionnistes. Elle intervient également dans la détermination plus ou moins problématique des régions ou des étapes, réelles ou symboliques de l’espace-temps éducatif. 

La frontière ordonne le chaos, délimite des territoires géographiques ou symboliques. Loin d’être un mur, c’est plutôt une porte ou une peau qui régule les passages et les échanges d’informations, de marchandises, de populations. Du point de vue éducatif, les frontières définissent des seuils, des paliers, voire des points de non-retour. Enfin, instaurer une frontière suppose d’articuler l’horizontalité d’un tracé, sur la carte ou le territoire, et la verticalité d’un fondement, politique, religieux, scientifique, culturel. Il n’est de frontière qu’instituée, voire sacralisée.

Issu d’un colloque de la Société francophone de philosophie de l’éducation (SOFPHIED) le présent ouvrage revient sur les lignes de partage qui travaillent les institutions, les pratiques et les discours éducatifs et sur la manière dont celles-ci s’affirment, se déplacent ou se défont. Il explore le cosmopolitisme éducatif, ses attendus et ses conditions de possibilité. Il questionne la normativité inhérente au schème de la frontière en éducation. Il étudie le dynamisme de la frontière comme moment de rupture, de crise, de dépassement, dans le processus de formation de soi.

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques