L'art est une arme de combat féministe: France, Argentine, Honduras et Salvador, regards pluridisciplinaires croisés

Couverture
Presses universitaires de Rouen et du Havre, 9 juil. 2020 - 138 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
Que signifie la pratique artistique féminine, professionnelle et amateure ? C’est la question à laquelle s’efforce de répondre ce volume en faisant appel à des disciplines multiples et en étudiant des contextes historico-politiques et des aires géographiques contrastés. La domination masculine, et ses formes aigües de violence contre les femmes, engage en effet l’acte créateur féminin, qu’il soit sciemment féministe ou non, dans la voie de la subversion et de l’émancipation. Militantes MLF, Femen, ancienne guerillera salvadorienne ou encore artistes reconnues s’élèvent également contre les systèmes d’oppression économique et racialiste. C’est ainsi que les arts plastiques, le cinéma (de fiction et documentaire), la danse, la poésie ou encore le théâtre de Jacqueline Audry, Gioconda Belli Griselda Gambaro, Ana Istarú, Maggie Hadleigh-West, Rokhsareh Ghaem Maghami, Sarah Maldoror, Silvia Ethel Matus Avelar, Sofie Peeters, Ana María Rodas Shoshana Roberts, Clementina Suárez et Nil Yalter, constituent une véritable arme de combat.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques