La clémence et la grâce: Étude de Cinna et de Polyeucte de Pierre Corneille

Couverture
Presses universitaires de Rouen et du Havre, 15 oct. 2014 - 192 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

 

De quel sublime sommes-nous capables ? Voici peut-être une des questions que Cinna et Polyeucte nous adressent. Plus obscures à nos temps modernes que la légitimation du crime et l’aspiration à la perdition, la clémence et la grâce offrent un mystère auquel Corneille donne toute sa force d’inouï. Non pas modernes mais contemporaines, intempestives, ces deux tragédies nous invitent avec éclat, mais aussi avec une douceur inattendue, à explorer cette « obscure clarté » qui peut propulser chacun à une altitude insoupçonnée, sans le séparer néanmoins de la commune humanité. Douceur et clarté des fins heureuses où les liens humains se trouvent refondés dans Cinna, transcendés dans Polyeucte. Douceur et clarté d’une dramaturgie qui, tout en transportant le spectateur par l’extraordinaire d’une action vraie, lui offre tous les moyens d’apprécier l’art avec lequel elle est représentée, et de s’en divertir.

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Section 1
Section 2
Section 3
Section 4
Section 5
Section 6
Section 7
Section 8
Section 11
Section 12
Section 13
Section 14
Section 15
Section 16
Section 17
Section 18

Section 9
Section 10

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques