D'enfance, d'en face: Enfance et littérature anglaise

Couverture
Presses universitaires de Rouen et du Havre - 188 pages
Ces essais ont pour point commun de s’intéresser à la manière dont, somme toute, l’écriture en vient à donner la parole à celui qui, ne serait-ce qu’étymologiquement, ne peut parler. Entendons, celui qui ne peut parler la langue des adultes. Or, là est l’incontournable aporie : l’écriture, quant à elle, est toujours adulte, et c’est donc dans un a posteriori qu’elle trouve, de fait, son lieu. Écrire sur l’enfance ou écrire l’enfance ne peut se faire qu’à distance, proprement d’en face, chaque mot couché sur le papier n’étant que l’aveu sans cesse renouvelé de la distance qui s épare l’ici d’un là.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

PHILIPPE ROMANSKI
1
NATHALIE VIENNEGUERRIN
39
PIERRE GOUBERT
53
MONIQUE CHASSAGNOL
61
ÉMILIENNE BANETH
71
PHILIPPE ROMANSKI
87
ANNE BESNAULTLEVITA
101
ROSEMAY PHAMDINH
117
VIRGINIE DOUGLAS
131
DELPHINE KRESGECINGAL
149
ISABELLE BOOFVERMESSE
157
PAUL VEYRET
169
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques