Études autrichiennes, n° 14, Austro-fictions: Une géographie de l’intime

Couverture
Presses universitaires de Rouen et du Havre - 192 pages

L'inflation livresque est galopante. Les rayonnages des bibliothèques croulent.

Italo Calvino proposa un jour d'empiler les livres jusque sur la lune. On s'y perdrait presque ! Mais, heureusement, il reste quelques repères stables, parmi lesquels on rangera la littérature autrichienne. C'est ce qu'ont encore prouvé, au fil de ces dernières décennies, Thomas Bernhard, Andreas Okopenko, Gregor von Rezzori, Milo Dor, Peter Handke, Christoph Ransmayr, Gerhard Roth, Marlene Streeruwitz, Norbert Gstrein ou Peter Stefan Jungk.

C'est leur parcours, tantôt fictionnel, tantôt autofictionnel, mais toujours austrofictionnel, que l'on s'efforce de suivre ici. S'en dégage à n'en point douter une géographie de l'intime qui conduira le lecteur de Vienne jusqu'à Londres ou Tokyo, des rives du Danube jusque sur un pont de l'Hudson. Car autant le reconnaître d'emblée, l'intime ne se contente plus du lieu clos. Il investit désormais les grands espaces du monde.

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Austrofictions 2
9
Austrofictions 3
15
Austrofictions 4
69
Austrofictions 5
133
Austrofictions 67
187
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques