Les derniers jours de l’humanité

Couverture
Presses universitaires de Rouen et du Havre - 178 pages
Monument du théâtre moderne longtemps considéré comme intraduisible, cette œuvre dresse dans une langue corrosive une immense fresque de la fin d’un monde : celle de l’Empire austro-hongrois, celle de l’Europe aux derniers moments de la première guerre mondiale. Traduit par Heinz Schwarzinger.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Section 1
1
Section 2
7
Section 3
9
Section 4
13
Section 5
22
Section 6
38
Section 7
49
Section 8
59
Section 13
105
Section 14
113
Section 15
125
Section 16
143
Section 17
147
Section 18
151
Section 19
159
Section 20
167

Section 9
71
Section 10
83
Section 11
99
Section 12
103
Section 21
170
Section 22
177
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques