Images de page
PDF
ePub

COLLECTION DE SCEAUX

༡༩“?

PARIS, TYPOGRAPHIE DE HENRI PLON,

IMPRIMEUR DE L'EMPEREUR,

8, RUE GARANCIERE.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Monsieur le Directeur général,

GIBLIOTHECA
REGIA
MONACENSIS

Chargé d'examiner, comme Chef de la Section historique, le travail de l'Inventaire des Sceaux, je me suis assuré que M. Douët d'Arcq, en y apportant tout le soin et l'exactitude désirables, s'est conformé au plan que vous avez arrêté pour la rédaction des Inventaires. Je vous prie de vouloir bien autoriser l'impression du premier volume, que j'ai l'honneur de vous présenter.

Approuvé,

LE DIRECTEUR GENERAL.

Le Chef de la Section historique,

A. DE BEAUCHESNE.

BAYERISCHE
STAATS-
BIBLIOTHEK
MUENCHEN

PRÉFACE.

L'étude des sceaux créera une science lorsque tous ses éléments auront été réunis, classés, décrits et mis libéralement à la disposition des hommes studieux. Jusqu'à présent, c'est à peine si elle a

un nom1.

Cette science, pour une époque limitée entre le viro et le xvio siècle, est certainement aussi importante, aussi instructive et plus variée que la numismatique, qui en est la copie attardée, effacée et presque muette. Recueillir des monnaies, des mereaux, des jetons, c'est sans doute apporter des secours à l'érudition; mais peut-on comparer cet auxiliaire de l'histoire à la sigillographie?

Sous le rapport de l'art, la numismatique est inférieure aux productions les plus ordinaires de la sculpture. Dans ce beau XIIe siècle, qui semble avoir inspiré l'art tout entier jusque dans ses ramifications les plus humbles, les tailleurs de monnaies restent sourds à son appel; c'est plus tard qu'ils empruntent timidement, gauchement, quelques types à leurs confrères les graveurs de sceaux. Ceux-ci s'étaient efforcés, dès le xr siècle, de transporter les progrès de la sculpture dans leurs petits cadres; et à partir du XII, sans discontinuer, jusqu'au xvre, ils traduisent, dans le style de leur temps, toutes les beautés de l'art.

Pourquoi cette infériorité de la monnaie comparée aux sceaux? Ne l'attribuons pas à la supériorité d'un corps de métier sur l'autre, car si, dans quelques grandes villes, des artistes, appliqués exclusivement à l'exécution des sceaux, ont pris le titre de graveurs de sceaux, partout ailleurs les orfévres ont suffi à la tâche des deux spécialités; et de leurs ateliers, qui étaient à la vérité l'école presque unique des architectes, des peintres et des sculpteurs, sont sortis, à la fois, les tailleurs des monnaies et les graveurs de sceaux; seulement, tandis que, pour produire un sceau, l'artiste était

A vrai dire, elle a deux noms sphragistique et sigillographie. J'ai adopté le moins barbare. Le Dictionnaire de l'Académie n'admet ni l'un ni l'autre. En Allemagne, on se sert de préférence du mot de sphragistique; en France, on tient pour sigillographie; cependant, il y a peu d'années, des amateurs ont formé une Société de Sphragistique, et M. Bouillet,

dans ses célèbres dictionnaires, ne connaît que la sphragistique. Le numismate M. Hucher, pour tout concilier, intitule un récent mémoire: Sigillographie du Maine, précédé d'un aperçu sur la Sphragistique, et MM. A. Chassant et P. J. Delbarre annoncent que leur dictionnaire de Sigillographie réunira toutes les notions de la Sphragistique.

a

« PrécédentContinuer »