Hergé, fils de Tintin

Couverture
Flammarion, 2002 - 511 pages
2 Avis
"Tintin, c'était moi, avec tout ce qu'il y a en moi de besoin d'héroïsme, de courage, de droiture, de malice et de débrouillardise. C'était moi, et je t'assure que je n'avais pas à me demander si cela plaisait ou non aux gosses. Et les sujets que je choisissais, c'étaient des sujets qui me tenaient à cœur, où je trouvais quelque chose à dire, où j'avais quelque chose à dire", écrivait un jour Hergé. Par-delà leur apparente simplicité, Les Aventures de Tintin, qui ont enchanté plusieurs générations de lecteurs dans le monde, constituent une autobiographie indirecte, une sorte de journal à travers lequel se donnent à lire tous les événements, publics ou privés, qui marquèrent Georges Remi, dit Hergé. Mais, dans ce singulier roman de formation, c'est surtout le personnage qui a construit son auteur. Le jeune employé du quotidien Le Vingtième Siècle était parti de bien peu de choses. Album après album, Tintin a fait l'éducation d'Hergé, le conduisant vers des horizons inimaginables. Cette aventure méritait, je crois, d'être racontée. B.P.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Hergé et l'inquiétude

Avis d'utilisateur  - Macréon - CritiquesLibres.com

"Hergé se prend pour Jésus-Christ" affirmait, il ya quelques années, un des meilleurs dessinateurs de BD belges, dans une interview à "Libération". Il est vrai que les " Beatles " pensaient de même ... Consulter l'avis complet

Table des matières

Un blanc
21
Du noir
39
Les portes du Vingtième Siècle
53
Droits d'auteur

26 autres sections non affichées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Références à ce livre

Comics as Philosophy
Jeff McLaughlin
Aucun aperçu disponible - 2005

Informations bibliographiques