Elisabeth d'Angleterre et Marie Stuart, ou, Les périls du mariage

Couverture
A. Michel, 2004 - 322 pages
Élisabeth règne sur l'Angleterre, Marie Stuart sur l'Écosse. Elles sont cousines, mais tout les divise : leur religion - l'une est protestante, l'autre catholique -, leur passé, leurs ambitions, leurs conceptions politiques... et leur vie sentimentale. Elles sont pourtant confrontées au même problème : se marier pour assurer la survie de leur dynastie en donnant naissance à un héritier. Elisabeth, femme de pouvoir, choisit de ne pas s'encombrer d'un époux ; elle surmonte ses désirs amoureux, au risque d'une succession difficile. Marie Stuart, elle, cède à la passion et se marie trois fois. Sa vie constitue l'un des romans les plus sombres de l'Histoire, marqué par l'amour, la haine, un crime, des noces précipitées avec l'assassin du père de son enfant, une fuite éperdue en Angleterre et un dénouement tragique au terme de longues années de captivité. A propos de ces deux figures exceptionnelles, aux destins opposés et pourtant inextricablement liés, la biographe et historienne Anka Muhlstein poursuit la réflexion abordée avec Reines éphémères, mères perpétuelles, analysant de manière passionnante les relations des femmes au pouvoir, écartelées et sommées de choisir entre l'amour et le devoir.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Les leçons de Marie Tudor
33
Epilogue
281
Notes
291
Droits d'auteur

2 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques