Les Parthes et la Route de la soie

Couverture
Harmattan, 2004 - 277 pages
Quel rôle la dynastie iranienne des Parthes arsacides a-t-elle joué dans le développement de la Route de la Soie, et dans le contrôle du commerce le long de cette Route ? La première route continentale de la soie, des portes de la Chine jusqu'à la Syrie et les côtes de la Méditerranée orientale, s'est ouverte vers l'an 100 avant J.-C., après que les Parthes eurent achevé leur conquête de l'Iran, et que les Chinois eurent sécurisé cette route dans le bassin du Tarim. Les itinéraires, tant terrestres que maritimes, de cette Route de la Soie se sont ensuite diversifiés, au gré des conflits militaires, notamment entre Romains et Parthes, des stratégies commerciales de contournement de l'Empire parthe, tant de la part de l'Empire romain que de l'Empire kouchan, et des changements climatiques qui se sont produits en Asie centrale au cours des premiers siècles de notre ère. Les débuts de l'oasis de Palmyre, en tant qu'étape du commerce caravanier de la Route de la Soie, sont contemporains de l'avancée des Parthes à l'Ouest de l'Euphrate. Palmyre connut son apogée sous les règnes d'Hadrien et d'Antonin le Pieux, avant que la reprise des guerres romano-parthiques ne contribue à son déclin.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Introduction
19
La conquête de lIran par les Parthes
37
Louverture de la Route de la Soie
55
Droits d'auteur

11 autres sections non affichées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques