Des monuments celtiques et des ruines romaines dans le Morbihan

Couverture
A. Cauderan, 1853 - 117 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 54 - ... César avait déjà pris plusieurs villes; mais sentant que sa peine était inutile, et qu'il ne pouvait ni empêcher la retraite des ennemis, ni leur faire le moindre mal , il résolut d'attendre sa flotte. Dès qu'elle parut et que l'ennemi la découvrit , deux cent vingt de leurs vaisseaux environ , parfaitement armés et équipés , sortirent du port , et vinrent se placer devant elle. Brutus qui en était le chef, et les tribuns et centurions qui commandaient chaque vaisseau , étaient indécis...
Page 81 - Le grand sacrifice du gui de l'an neuf se faisait avec beaucoup de cérémonies près de Chartres, le sixième jour de la lune , qui était le commencement de l'année des Gaulois, suivant leur manière de compter par les nuits...
Page 11 - ... barbares qui croyaient à tout , et qui agissaient comme s'ils n'avaient cru à rien, avaient bouleversé les idées religieuses de tous les peuples, et la religion mourante mêlait d'absurdes superstitions , puisées à bien des sources , aux pratiques d'une religion nouvelle dont les Celtes armoricains ne comprenaient pas, ou comprenaient mal la noble simplicité et la divine grandeur.
Page 52 - II est évident pour moi que cet » ouvrage n'était autre chose qu'un retranchement qui se trouvait » en rapport avec la voie romaine de Port-Navalo , et le nom de » Pen-Castel que porte le moulin m'en fournit une preuve. « De même, M. Tranois soutient « que ce sont bien là des travaux » gaulois, et la description que donne César, dans ses commen» taires , de la manière dont nos ancêtres constraisaient leurs for» tificalions, ne laisse aucun doute à cet égard.
Page 43 - Si l'on objecte à M. Tranois que César ne parle pas d'îles , mais seulement de promontoires , M. Tranois répond: « lingulis et promontoriis sont des expressions qui caractérisent on ne peut mieux les îles et les presqu'îles qui bordent les rivages du golfe morbihannais, et qui étaient devenu les oppida.
Page 6 - Morbihan possède aussi des roches aux fées, et comme elles » diffèrent si peu des dolmens que quelquefois en leur en donne » le nom, je pense qu'elles sont aussi des autels druidiques. Il » est vrai que, dans un de ces monuments, et à cinq pieds sous » terre, on a trouvé deux squelettes...
Page 7 - ... disparu? et si quelques-uns ont échappé aux ravages » du temps, où peut-on mieux les trouver que dans nos dolmens
Page 8 - Belle-Ile, et du milieu des alignements d'Erdeven, qui sont placés sur des tumulus, fussent eux-mêmes surmontés de tumulus.
Page 44 - En second lieu, César n'ayant avec lui que quelques navires , on ne saurait admettre que le théatre des sièges entrepris par ce conquérant fut le Morbihan même.
Page 44 - ... que sur une interprétation forcée , que M. Tranois part pour arriver à des applications plus forcées encore ; car, après...

Informations bibliographiques