Images de page
PDF
ePub

dicitur, tuam famam neglexeris, quam periculose propriam salutem contempseris, quamque impudenter pudicitie gressus egressa, generositatem tui generis asperneris. Audi que de te murmur, immo clamor vulgi, non solum murmurat sed exclamat, et forsitan dolore moveberis, et penitens viam repetes veritatis. Annon dolore plenum occurrit regine nomen excelsum in tantam ignominiam devenire, linguis obloquencium, immo proh dolor! vera, ut fertur, et manifesta loquencium lacerari? Quid putas dicitur, dum auditur claritatem regiam fore tam reprehensibilis vite maculis obfuscatam? Ecce diceris in campo licentie post illicita currere! Ecce, licet illustribus precipue mulieribus sit precipuum debitum observatio castitatis, tu illam, sicut asseritur, non observas, sed ignominiosis actibus, et te maxime omnino dedecentibus, ad ignominiam generis, dampnationem anime, plurimorum scandalum ignominiose deservis! O filia, quomodo potes sic verecundiam abjecisse? An credis talia posse occultari? Non consideras quod ista diu latere non possunt? Nonne nosti quod, et si homines ista interdum ad tempus lateant, tandem patent? Nonne saltem Deus ista requiret? Nonne credis quod ipse scrutator est cordium et conscius secretorum, et quod ei nichil occultum, nullum secretum latet eumdem? Nunquid, tacentibus aliis, vermis conscientie levius remorderet, aut testis consciencia remissius accusaret? O miserum qui contempnit hunc testem! Dolemus itaque, filia, dolemus procul dubio vicem tuam, et tibi, si tamen tu doleas, condolemus quod in tantam jam rueris fame ruinam, quod animam tuam in tantum profundum periculi profundaris. Vide igitur et considera, corrige et dirige in conspectu Domini vias tuas ad melioris vite studia, et convertere studeas et dampna fame resarcias, ut concilieris ad plenum Domino Deo tuo. Quod si forsan vehementibus impulsa carnis impulsibus, ipsius stimulationes continere non potes, nube potius quam uraris, ut anime tue saluti consulas, terre provideas, infamie note que tui nominis claritatem inficiunt abstergantur, pro certo scitura quod, si monita nostra circa predictorum correctionem excessuum forsitan, quod non credimus, [non] obaudires, talia non proponimus tolerare quin ad id auctoritatis apostolice partes aliter interponere studeamus.

Rien dans ce texte n'indique quelle reine a pu s'attirer des reproches aussi graves. Le mystère n'est pas éclairci par la rubrique tracée dans la marge du manuscrit des Epistolæ notabiles1 : « Redarguitur regina exhortando ut a tali peccato se abstineat. » Dans ces conditions, la lettre ne peut guère servir; elle n'est qu'une ampli

Ms. 4311, fol. 9 v°.

RECUEILS

ÉPISTOLAIRES

DE

BÉRARD

DE NAPLES.

RECUEILS

ÉPISTOLAIRES

DE

BÉRARD

DE NAPLES.

[ocr errors]

fication morale, dont l'historien n'a point à tenir compte et qu'il peut
à peine invoquer à l'appui d'hypothèses hasardées. Mais si nous
recourons à la copie du manuscrit de Bordeaux1, le document pren-
dra une nouvelle physionomie et viendra éclaircir un détail obscur
de la biographie d'une princesse du XIIIe siècle. En effet, la lettre
que je viens de publier commence dans le manuscrit de Bordeaux
par les mots : « Idem regine; elle
y est accompagnée d'une petite
rubrique marginale ainsi conçue : « Ad reginam Cipri super pe[ccatis]. »
C'est donc à une reine de Chypre que sont adressées les remontrances
du pape, et comme la pièce fait partie d'un groupe de lettres de
Clément IV, les désordres qui y sont, stigmatisés doivent s'être
passés entre les années 1265 et 1268. Ramené à ces termes, le рго-
blème est d'une solution très-facile. La reine qui fut si sévèrement
censurée par le souverain pontife ne peut être qu'Isabelle d'lbelin,
veuve de Hugues II, roi de Chypre, qui était mort le 5 décembre 1267
à l'âge de quatorze ans. Cette princesse s'empressa de déférer aux
sages conseils que le pape lui donnait de prendre un mari. On sait
qu'après la mort du roi de Chypre elle épousa successivement Rai-
mond l'Étranger, seigneur anglais, Nicolas l'Aleman, sire de Césarée,

et Guillaume Barlas 2.

IX

CHAPITRE DU MANUSCRIT DE BORDEAUX RELATIF AUX RAPPORTS

DU SAINT-SIÉGE AVEC MICHEL PALÉOLOGUE.

Il est indispensable de consulter le manuscrit de Bordeaux pour établir le texte des documents qui nous viennent de Bérard de Naples, pour en déterminer les dates et pour distinguer les personnages auxquels ils se rapportent. Mais là ne se borne pas l'utilité du recueil signalé par M. Jules Delpit. I contient, en effet, nombre de pièces nouvelles, qui manquent dans les Dictamina et dans les Epistolæ notabiles. Pour bien mettre en relief les résultats que donnerait un dépouillement

[blocks in formation]

pour

rigoureux du manuscrit de Bordeaux, j'ai choisi la série des morceaux relatifs aux négociations entamées et poursuivies de 1268 à 1278 vue de la réunion de l'Église grecque à l'Église latine. Elle nous permettra d'étudier un groupe de documents fort curieux l'histoire générale du XIe siècle, et de comprendre dans une même comparaison : 1o le manuscrit de Bordeaux; 2° notre ancien exemplaire des Dictamina, no 14173; 3° l'ancien abrégé des Dictamina, no 4043; 4o les Epistolæ notabiles, no 4311; 5° l'édition de dom Martène, au tome VII (col. 199 et suiv.) de l'Amplissima Collectio, édition faite sur l'ancien exemplaire des Dictamina, ms. 14173 1. Voici l'indication des 62 pièces dont se compose, dans le manuscrit de Bordeaux (fol. 120139), le dossier de l'affaire des Grecs. Toutes les fois qu'il y aura lieu, je renverrai aux articles correspondants des Dictamina (D), de l'ancien abrégé des Dictamina (D'), des Epistolæ notabiles (E), de l'édition de dom Martène (Mart.) et des registres de Potthast.

[ocr errors]

349. (Fol. 120.) [Ut patriarcha Grecorum super reconciliacione promptus existat
et ad eam imperatorem et alios inducat 2.] « Tuarum nobis missarum. .
Datum Viterbii, 1 nonas Marcii anno tercio. 4 mars 1267. (D 271;
D'80 v°; Mart. 199; Potthast, 19954.)
350. (Fol. 120.) [Exhortacio ad imperatorem Grecorum, ut redeat ad ecclesie
unitatem, et mittuntur ei articuli fidei quos Romana ecclesia profitetur.]
Viro magnifico Michaeli Paleclogo... « Magnitudinis tue... Datum Viterbii,
IIII nonas Marcii anno tercio.» 4 mars 1267. (D 272; D'81; Mart. 200;
Potthast, 19955.)

351. (Fol. 121 vo.) [Committit collegium, sede vacante, ad instanciam regis
Francorum, negocium reconciliacionis Grecorum episcopo Albanensi 3.]
Miseratione divina episcopi, presbiteri et dyaconi cardinales etc. episcopo Albanensi,
apostolice sedis legato. «Inter cetera... Datum Viterbii, idibus Maii, anno
Domini M° CC LXX, apostolica sede vacante. 15 mai 1270. (D 273;
D'84 v°; Mart. 208; Potthast, 20506.)

1

Dom Martène paraît en outre avoir consulté le manuscrit des Epistolæ notabiles, qu'il désigne par les mots Codex Colbertinus. »

Les sommaires placés entre [] ont été fournis par l'ancien manuscrit des Dictamina.

Raoul Grosparmi.

RECUEILS

ÉPISTOLAIRES

DE BERARD

DE NAPLES.

RECUEILS

ÉPISTOLAIRES

DE

BÉRARD

DE NAPLES.

352. (Fol. 122 v°.) [Ut rex Francie intendat sollicite circa negocium reconcilia cionis Grecorum, commissum episcopo Albanensi.] Idem regi Francie illustri. « Inter cetera... Datum Viterbii, idibus Maii, anno Domini M° CC° septua gesimo, apostolica sede vacante. » 15 mai 1270. (D 274; D'87; Mart. 214: Potthast, 20505.)

353. (Fol. 123 v°.) [Ut imperator Grecorum ad unitatem ecclesie redeat, et mittat suos apocrisarios ad concilium generale.] Gregorius etc. viro magnifico Michaeli Paleologo... « Qui miseracione... Datum apud Urbem Veterem, VIIII kalendas Novembris. 24 octobre 1272. (D 275; D' 82 v°; Mart. 217; Potthast, 20630.)

354. (Fol. 125.) [Ut patriarcha Grecorum imperatorem inducat ad perficienda ea que sibi per papam mandantur.] Idem dilecto in Christo fratri C. patriarche Grecorum, spiritum gratie salutaris. Multo sicut... Datum apud Urbem Veterem, vi kalendas Novembris, pontificatus nostri anno primo. » 25 octobre 1272. (D 276; D'91; Mart. 226; Potthast, 20631.)

a

D

355. (Fol. 125 vo.) [Que forma professionis fidei et recognicionis primatus ecclesie Romane sit ab imperatore Grecorum petenda.] Idem dilectis filiis fratribus Jeronimo de Esculo, Raymundo Berengarii, Bonagracie de Sancto Johanne in Perseceto et Bonaventure de Mugello, de ordine Minorum, apostolice sedis nunciis. « In litteris quas... Datum apud Urbem Veterem, vi kalendas Novembris. 25 octobre 1272. (D 277; Mart. 227; Potthast, 20633 et 208102.) 356. (Fol. 125 v°.) [Ut rex Sicilie treugas cum Paleologo ad tempus ineat, ne tractatus unionis Grecorum impediatur.] Idem regi Sicilie illustri. «Tractatum de reductione ... (D 278; Mart. 229; Potthast, 20811.)

[ocr errors]

D

357. (Fol. 126.) [Ut rex papam certificet de tractatu habito inter ipsum et imperatorem Constantinopolitanum ac Paleologum.] Idem eidem. «Sicut in litteris... (D 279; Mart. 230; Potthast, 20812.)

[ocr errors]

358. (Fol. 126.) [Ut cancellarius regis eum inducat ad certificandum papam super hiis super quibus papa requisivit ipsum.] Idem magistro Symoni de Parisius, archidiacono Vindocinensi in ecclesia Carnotensi, regni Sicilie cancellario. Quo magis per... » (D 280; Mart. 231; Potthast, 20778.)

[ocr errors]

359. (Fol. 126 v°.) [Ut rex Sicilie apocrisariis Paleologi venientibus ad papam provideat de securo conductu.] Idem regi Sicilie illustri. «Sicut ad tuam...

1 Classée par Potthast au 24 octobre 1272; cette date a été fournie par des éditions qui dérivent peut-être des registres du Vatican.

2 Potthast, après avoir enregistré cette

lettre à sa véritable date sous le numéro 20633, l'a analysée une seconde fois, sous le n° 20810, en la rapportant fautivement au commencement de l'année

1274.

[ocr errors]

Datum apud Urbem Veterem, vi idus Novembris. 7 novembre 1272. (D 281; Mart. 232; Potthast, 20639.) 360. (Fol. 126 vo.) [Ut apostolice sedis nuncii provideant ypocrisariis (sic) Paleologi de securo conductu.] Idem dilectis filiis fratribus Jeronimo de Esculo etc. apostolice sedis nunciis. Cum vos... Datum apud Urben Veterem, nonis Novembris. 5 novembre 1272. (D 282; Mart. 233; Potthast, 20638.)

[ocr errors]

361. (Fol. 126 v°.) [Letatur papa de intentione quam habet Paleologus circal negocium unionis, et rogat ut perseveret in eo et nuncios mittat.] Idem viro magnifico Michaeli etc. Litterarum series... Datum Lugduni, x1 kalendas Decembris, anno secundo. 21 novembre 1273. (D 283; D' 91 v°; Mart. 233; Potthast, 20762.)

»

(D 284;

362. (Fol. 127.) [Ut rex nunciis Paleologi venturis ad concilium litteram de
conductu concedat.] Idem regi Sicilie illustri. «Tanquam rem...
Mart. 235; Potthast, 20760, au 20 novembre 1273.)
363. (Fol 127.) [Super eodem, imperatori Constantinopolitano.] Idem imperatori
Constantinopolitano illustri, « Tanquam rem. . . » (D 285; Potthast, 20759, au
20 novembre 1273.)

364. (Fol. 127.) [Super eodem, ecclesiarum prelatis et baronibus ac rectoribus
civitatum.] Idem archiepiscopis et episcopis et dilectis filiis abbatibus, prioribus,
decanis... «Sub spe illius... (D 286; Mart. 235; Potthast, 20763, au
23 novembre 1273.)

[ocr errors]

365. (Fol. 127.) [Ut abbas Casinensis, quam cito venient nuncii Paleologi, se ad
eos personaliter conferat et ipsos conducat.] Idem abbati monasterii Casinensis,
ad Romanam ecclesiam nullo medio pertinentis. « Virum magnificum... (D 287;
Mart. 236; Potthast, 20764, au 23 novembre 1273 environ.)
366. (Fol. 127.) [Ut apostolice sedis nuncii sic instent penes Paleologum quod
eos cum suis nunciis cito remittat ut possint interesse concilio generali.] Idem
fratribus Jeronimo et Bonagracie, ordinis Fratrum Minorum. « Labores nostros..... »
(D 288; Mart. 237; Potthast, 20766, au 25 novembre 1273.)
367. (Fol. 127 v°.) [Ut archiepiscopus regem inducat ad dandum litteras nunciis
Paleologi de securo conductu.] Idem archiepiscopo Panormitano. « Carissimo in
Christo... (D 289; Mart. 237; Potthast, 20765, au 23 novembre 1 273 en-
viron.)

368. (Fol. 127 vo.) Sanctissimo, beatissimo, summo pontifici, apostolice sedis univer-
sali pape et communi patri omnium Christianorum et venerabili patri imperii mei
domino Gregorio, Michael in Christo fidelis imperator.... «Quoniam missi
sunt...1

1

Dans Rinaldi, à l'an 1274, art. XIII, et dans les Concilia, éd. de 1780, XXIV, 67.

RECUEILS EPISTOLAIRES

DE

BERARD

DE NAPLES.

TOME XXVII, 2° partie.

17

« PrécédentContinuer »