Images de page
PDF
ePub

assez bien renseignés sur les étoffes fabriquées à Provins, grâce à Bourquelot (1), mais on a moins d'informations sur la fabrication de Rouen qui remonte au XIIe siècle sinon plus haut (2).

Les payements se font au comptant ou à terme. Les premiers sont indiqués par la formule pagar mantenent (art. 2, 5, 6, 7, 12, etc.). Il est permis de considérer comme une variété des payements immédiats le payement à la requête du vendeur : pagar a ma requista (art. 160, 174), a nostra requista (art. 92, 156, 158), a sa requista (art. 88). En des cas assez fréquents, il est spécifié que le payement aura lieu avant que l'étoffe sorte des mains d'un tailleur qui est désigné nominativement (pagar enans que parta de l'obraire de... art. 3, 4, 9, 25, 28, 99, 103, 148, 169). L'étoffe achetée était remise, pour être confectionnée, à un tailleur qui ne devait pas s'en dessaisir avant que le payement fût effectué.

Les payements à terme sont en somme les plus fréquents; parfois, mais rarement, ils ont lieu en deux fois, par moitié (art. 16, 32, 78). Les délais sont d'au moins quinze jours (pagar d'uey en xv jorns, art. 140).

Les échéances sont fixées à l'une des dates dont l'indication suit :
Le jour de la foire (art. 13, 16, 37, 51, 59, 70, 73, 78, etc.);
Carème prenant (art. 8, 14, 20, 78, 155);

Pâques (art. 35);

Saint-Georges, 23 avril (art. 80);

Pentecôte (art. 52, 61, 62, 64, 65, 68, 69, 71, 75, etc.);
Fète-Dieu, festa de Crist (art. 87);

Saint-Jean, 24 juin (art. 82-86, 96, 97, 101, 104, 105, 163);
La moisson (art. 32);

15 août (art. 109, 170, 171, 175);

Saint-Michel, 29 septembre (art. 125, 131, 137, 176);
Toussaint (art. 123);

(1) Études sur les foires de Champagne, I, 227

242.

(*) E. de Fréville, Mémoire sur le commerce maritime de Rouen depuis les temps les plus recales jusqu'à la fin du xvr' siècle, I, 122, 199, 245, 267, 278. Des pièces de ruban de

Rouen sont mentionnées dans les Comptes des frères Bonis, I, 151. L'auteur du Débat des hérauts de France et d'Angleterre (éd. de la Société des anciens textes français, S 125) cite, pour leur finesse et leur excellente teinture, les draps de Rouen et de Montivilliers.

Noël (art. 10, 133, 151).

Les sommes dues sont le plus souvent évaluées en livres, sous, deniers et mailles (mealhas) provençaux (coronatz, art. 89, 132, 133); l'abréviation r. ou reff., venant après l'énoncé de la somme, signifie refforsatz (renforcés). Plus rarement la dette est évaluée en tournois à l'o rond (1) (art. 39, 61, 70, 73, 78, 80, 103, etc.). L'équivalence avec la monnaie de France est donnée en plusieurs endroits sous cette forme: comptant un tournois d'argent (ordinairement on ajoute « à l'o rond ») pour treize deniers renforcés (refforsatz, art. 16, 18, 61, 71, 72, 74, 76, 89, 98).

Les payements se font en monnaies variées; ordinairement en sous et deniers de Provence, mais quelquefois en monnaies différentes. A l'article 16, un florin d'or est reçu pour 13 s. 3 den.; à l'article 171, pour 16 sous. L'origine de ces florins n'est pas spécifiée. Il en est autrement à l'article 162 où deux florins d'or « del Dalfi» sont évalués à 26 sous, tandis qu'un florin d'or du pape équivaut à 13 sous 6 deniers. Ailleurs il est question de sous du roi de Naples Robert (art. 10, 20, 104, 123), de julhatz (2) d'argent (art. 8, 37, 47, 132), de pougeoises, pogea (art. 20).

La somme due étant évaluée soit en coronatz, soit en tournois, et les payements inscrits à la troisième colonne étant parfois effectués en monnaies différentes, on a là un élément de comparaison qui peut servir à établir l'équivalence de ces diverses monnaies. Je crois donc que les numismates pourront tirer parti du document que je publie actuellement.

Exceptionnellement (art. 151) un payement est effectué en marchandises. Nos fragments présentent enfin un certain intérêt, que d'autres seront plus aptes que moi à mettre en lumière, pour l'histoire des Juifs de Provence. Jusqu'à présent, à ma connaissance du moins, on ne savait absolument rien au sujet de la communauté juive de Forcalquier (3). Or, cette communauté ne laissait pas d'être considérable, car le nombre des Juifs qui figurent

Le grossus Turonensis, où l'o du mot turonus est rond, tandis qu'en d'autres gros cet o est ovale. La valeur de ces deux espèces de tournois par rapport à d'autres monnaies est indiquée dans un document rédigé entre 1317 et 1343 que M. Prou a publié dans la Revue numismatique, 4a série, I, 174.

(2) Monnaie d'argent ainsi nommée à cause des fleurs de lis qui en décoraient le revers (liliatus). Elle fut frappée pour la première fois dans le royaume de Naples sous Charles II; voir L. Blancard, Revue numismatique, 3' série, I, 432; cf. Du Cange, gigliati, julhata, julhatus.

(3) Aucun juif de Forcalquier ne figure dans

dans ce qui nous reste du livre d'Ugo Teralh, s'élève à plus de vingt (art. 11, 21, 31, 67, 73, 74, 75, 78, 80, 84, 118, 119, 121, 123, 129, 137, 140, 141, 145, 158, 159, 163).

J'ai reproduit la disposition du manuscrit dans la mesure où il y avait utilité à le faire. J'ai ménagé à gauche, comme dans l'original, une colonne pour les noms de lieux; le reste de la ligne est occupé par l'énoncé de la vente; mais, au lieu de réserver aux payements une colonne qui serait restée vide pour les pages écrites au recto des feuillets, j'ai placé l'indication de ces payements à la suite, en plus petit texte. Le déchiffrement et la restitution de ces fragments tachés et mutilés, et dont l'encre est souvent très pâle, présentait des difficultés peu ordinaires. On en jugera par les deux pages reproduites fac-similé, que j'ai cependant choisies parmi les mieux conservées. On m'excusera si j'ai dû laisser dans ma transcription de trop nombreuses lacunes. En terminant, j'adresse mes remerciements à M. le rabbin Israël Lévi, maître de conférences à l'École des Hautes Études, qui a bien voulu transcrire et tra

duire les articles écrits en hébreu..

Fol. j.

en

1. LEBRENHANA (1). Deu .... ribiera xxxviij s. r. per.... cannas e j palm de blau de Limos. Penans que parta del obrayre de Jaume Oronat.

2. AURAYSON (2).

3. LEBRENHANA.

4. FORC.

Deu P. de Castelnou (3) iiij s. vj d. r. per j ters de blau. Pagar mantenent; e pres o M CCC XXX, lo xj jorn de novembre.

.....

Deu mos. Bt. Saurel (?) prior de Lebrenhana iiij lb. iiij s.
per iiij cannas de bruneta de Limos. Pa enans que parta del obrayre
Bt. Isnart, sartre; e pres o M CCc xxx, lo xij jorn de novembre.
Deu Ugo Isnart, tavernies, xlvij s. vj d. r. per

.....

cannas vj palms

de bordonat de Lodeva. Pa enans que parta del obrayre de Bt. Isnar, sartre; e pres o м CCC XXX, lo ... jorn de novembre.

5. FORCH.

Deu...

....

XV S. vj d. r. per c. . . . .

e

.....

palms de bordonat de Lodeva. Pagar mantenent; e pres lo xv jor de novenbre м CCC XXX.

les articles de l'Histoire littéraire (tomes XXVII et XXXI), sur les rabbins du XIII° au xv° siècle, et il n'y a pas d'article concernant Forcalquier dans la Gallia judaica de M. Henri Gross (Paris, 1897, in-8°).

(1) Labrillane (orthographe officielle La

Brillanne), arrondissement de Forcalquier, canton de Peyruis.

(2) Oraison, arrondissement de Digne, canton des Mées.

(3) Châteauneuf-lez-Mane, dans la commune de Mane, canton de Forcalquier.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

8........ Deu Raybaut Calon

9......

.....

s. r. per iiij cannas e j palm .... Pa a caremantra[n]; e pres o м CCC xxx, lo novembre. Garentia Ugo Blogier

...

e Guillem ..... Nota R. Brinhola not. (1).

Pa Frances de Samenegues (2) per Raybaut Calon xl julb. d'argent.
x s. reff.
- Paga Is. Alart per Raybaut xv s.

Deu mossen Frances, monegues del Puay(3) vij s. r.
parta del obraire de Jac. Oronat.

Pa mossen Frances iiij s. r. · Pa .... iij s. r.

Paga Frances

[blocks in formation]

10...................... Deu Blanchart Sabatiars xlviiij s. per Pagar a chalenas. Fermansa

.....

cannas e ij palms de blau . . . . . molher; e pres o lo xvij jor de

novenbre M CCc xxx.

Pa Ferier Martin (?) xx robert d'argent que li portet sa molhes. Pa sa molhers de Feriar (?) x rob. d'argent lo xxvj jorn d'aost M CCC XXXI. — Pa sa molhers x rob. d'argent lo xxjjor d'octobre м CCC XXXI. Pa mossen P. Serrayre (?) xxvj s. ij d.

Fol. ij.

11. FORCH.

[חייב לאוגו טרל לב דין וח פשו לפרו' לרצונו

(..... dois à Ugo Trel 32 sous 18 deniers à payer à son gré.)

Deu Creyson xxxij s. e viij d. r. per ..... e demiay de rosseta de Limos. Pagar a carementran, e a o escritz de sa man. Deu mays iiij d. r. per unas chausas de blau de Carcasona.

(1) Cf. art. 32, 37.

(2) Ou des Amenegues? Probablement Les Omergues, arrondissement de Sisteron, canton de Noyers; locus de Amenicis, Féraud, Hist. et

géogr. des Basses-Alpes, 3° éd., 1890, p. 483.

(9) Je ne puis déterminer cette localité dont le nom reparaît à l'article 106. Est-ce la même que le Puey de la Roca, art. 147?.

12. PEYRARUA (1). Deu mosens P. Serayre v s. r. per unas chausas de blanquet (?) de Bees. Pa mantenent; e pres o м CCC XXX, xviij jorn de novembre. Ga (2) Joan

13. LO REVEST Deu Gibert de Vachieras (4), senhor del Revest de Brosa, xlix s. vj d. r. per DE BROSA (3). ij cannas e ij palms de ..... de Carcasona. Pa alla fiera; avem carta que fes Guilhelmes M CCC XXX, lo xxj jorn de novembre. De[u] Pons Michels xviij s. vj d. r. per ja canna e vj palms de blau. Pa a quarementran.

14. LIMANS (5).

15. FONTIANA (6). Deu Reybauda de La Tore (7) e Reybaust sos fils vij s. iiij d. r. per iij cannas e j palm de blanquet de Bees e per j ters de brunet. Pa a caramentran. E pres o м ccc xxx, lo xxj jorn de novembre. Nota M° Pons Mersiers, not.

16.

Fol. ij v°.

.....

Deu Raymon e Raybaut de Miolans (8)
e xvj s., comtant j tornes
d'argent am o redon per xiij d., per canna e miaga de camelin de....
Pagar la meytat a e l'autra a la fiera ..... de vij libr. e iij d.
Nota Pons Merciars, м CCC XXX, lo

.....

.. jor de novembre.

...

P Raymon e Raybaut j flor. d'aur per xiij s. iij d. r. - P Raymon e Raybaut

[blocks in formation]

18.

iiij robert d'argent.

.....

.....

per j chapion de blau

de Bees. Pa Jaumes (?) Martins sos frayres e R. .....; e pres o MCCC XXX, lo xxij jorn de novenbre.

[ocr errors][merged small]

Deu Mossen Isnarts de Vilamus (9), senhers de Vols (10), xxvij s. r., comtant j tornes d'argent per xiij d. r. Pa mantenent, per j canna de blanquet de Limos, e per iij palms de cruec ..... mosenhes o a pres sobr[e] si; e pres o м CCC xxx, lo... jorn de novembre.

(Article non cancellé; pas de mention de payement.)

(1) Pierrerue, canton de Forcalquier. La forme latine serait Petrarupta, selon l'abbé Féraud (Hist. et géogr. des Basses-Alpes, p. 338). Mais c'est bien peu probable : les chartes de Saint-Victor de Marseille (Cartul., p. p. Guérard, n° 973,978, 979) ont toujours Petrarua. (2) Cette abréviation signifie garentia. (3) Revest des Dames, ou Revest des Brousses, canton de Banon.

(4) Vachères, canton de Reillane.

(5) Limans, canton de Forcaquier.

(6) Fontienne, canton de Saint-Étienne.

(7) Probablemen La Tour-de-Bevons ancien nom de la comm. de Valbelle, cant. de Noyers. (8) Méolans, arrondissement de Barcelonnette, canton du Lauzet.

(9) Villemus, canton de Reillane; cf. plus bas, n° 24. On trouve Villamurs vers 1025 (Cartul. de Saint-Victor, no 418, II, 424).

(10) Volx, canton de Manosque.

« PrécédentContinuer »