Images de page
PDF
ePub

18. Saint Mathieu. -B 23, C 18. Fr. 6447, art. 13.

Ci après conmence la vie S. Macy apostre et evangeliste.

(Fol. 44.) Voirs est que Deux a cure des honmes, mès plus a il cure et soing des ames que des cors. Si avient souvent que la joie des cors, selonc ce que est temporaus, est tost trespassée et donne a l'onme tourment pardurable, que de lui nessent tuit li pechié...

19. Saint Simon et saint Jude. B 24, C 19. Fr. 6447, art. 14. I faut remarquer que, dans tous les mss. qui offrent le classement propre à la famille dont fait partie le ms. 6447, le début de la légende est un peu simplifié, comme suit : « Puis le haut jor de l'ascention N. S. et après la venue du S. Esperit.. » (Notices et extraits, XXXV, 478.) Ailleurs, le début est le mème qu'ici (1).

(Fol. 48.) Ci endroit commence la glorieuse vie monseigneur S. Symon et saint Yude, beneois apostres Nostre Seigneur Jhesucrist.

Bien avés ouï et entendu comment, après le haut jour de l'assencion Nostre Seigneur et après l'avenement del Saint Esperit, li apostre se departirent par les diverses parties del monde pour anoncier a divers peuples la nessance et le bauptesme et la resurreccion nostre seigneur Jhesucrist. Li beneoit apostre saint Symon et saint Yude, beneoit ami Nostre Seigneur, par l'anoncement del Saint Esprit s'en vindrent en Perse...

20. Saint Marc. B 25, C 20. Fr. 6447, art. 18. Ici, contrairement à ce que nous avons constaté au sujet de l'article précédent, notre rédaction est tout à fait conforme à celle de la classe à laquelle appartient le ms. 6447, tandis que plusieurs des recueils étrangers à cette classe (2) ont une rédaction différente.

(Fol. 52 v°.) Ci commence la vie S. Marc, euvangelistre et apostre.

Raisons est et droiture, con truist en l'escripture, comment mesire S. Marc li euvangelis tres ala en Egypte, et par toute Libe et par les contrées d'environ, et la commença il a preechier la saincte euvangille et l'avenement del Saint Esperit et de nostre seigneur Jhesucrist...

(1) Par ex. dans les mss. ci-après : Alençon (Bull., 1892, p. 89), Lyon 770 (Bull., 1888, p. 82), Bibl. nat., fr. 686 (fol. 484).

(2) Tel est le cas des manuscrits de Lyon 770 (Bull., 1888, p. 88) et 772 (Bull., 1885, p. 58).

21. Saint Barthélemi.

B 19, C 14. Fr. 6447, art. 17.

(Fol. 53 v°.) Ci endroit commence S. Berthelemi l'apostre.

Or vous dirons de monseigneur saint Berthelemi l'apostre qui, après le haut jour de l'assencion Nostre Seigneur, fu, par l'anoncement del Saint Esperit, envoiez en Ynde la desrainne. Et bien sachiez vous, qui m'oués et entendés...

[ocr errors]

22. Saint Jacques le Majeur. B 20, C 15. Fr. 6447, art. 12. Dans ce dernier manuscrit et dans les autres recueils de la mème classe, le début présente une variante: « Ce sacent tuit crestien que, après le jor... » (Notices et extraits, XXXV, 477.) La leçon de notre manuscrit est conforme à celle des recueils d'Arras (Romania, XVII, 374), de Lyon, ms. 770 (Bulletin, 1888, p. 86), d'Alençon (Bulletin, 1892, p. 87), etc.

La vie S. Jaque, frere S. Jehan l'euvangelistre et apostre.

(Fol. 56 r° b.) Après le jour de la sainte Penthecouste, que li Sains Esperis fu descendus sur les apostres, que Nostre Sires leur ot enseignies toutes les menieres des langages et lor ot conmandé qu'il alassent preechier la sainte euvangille par tout le monde, mesires sains Jaques fu envoiez en Galice par l'amonnestement del Saint Esperit...

Les miracles commencent au folio 59 ro b:

Or nous couvient revenir aus miracles que Nostre Sires fist pour le beneoit apostre par mains lieus et en maintes terres estranges...

23. Passion de saint Pierre. B 15, C 9. Fr. 6447, art. 8. La leçon de nos manuscrits ABC paraît plus semblable à celle du ms. d'Arras (Romania, XVII, 371) qu'à celle du ms. 6447.

Ci commence la glorieuse passion monseigneur saint Pere, beneoit apostre Nostre Seigneur Jhesucrist.

(Fol. 67.) Entendés la passion glorieuse monseigneur saint Pere, de son martire qu'il rechut pour nostre Seigneur. Il est verités que sains Peres estoit a Ronme; si s'esjouïssoit a Nostre Seigneur. Après pluiseurs preechemens et enseignemens et pluiseurs menieres de paroles de vie parmenable et après haus enortemens de miracles...

24. La dispute de saint Pierre et de saint Paul contre Simon le Magicien. B 14. Fr. 6447, art. 7.

[ocr errors]

Ci endroit commence comment saint Pols, li glorieus apostres, vint a la cité de Romme. (Fol. 70 r° b.) Quant S. Pols fu venus a Romme, li Juïf vindrent a lui et si li dirent : Deffen nostre loy en laquelle tu es nez, car il n'est pas drois que tu, qui es hebrieus et

AXXVI.

54

IMPRIMERIE NATIONALE.

viens des Hebriex, et (1) te juge[s] aus maistres des gens et que tu te faces maistre et deffendeeur de ceuls qui pas ne sont circoncis, et tu, qui es circoncis, mettes avant la creance de la circoncision... »

25. Passion de saint Paul. -B 16, C 10. Fr. 6447, art. 9.

Ci commence la glorieuse passion monseigneur saint Pol, beneoit appostre nostre seigneur Jhesucrist.

(Fol. 74 vo.) De la passion S. Pol soient segur et certain cil qui creoient (lire croient) en Nostre Seigneur que, quant saint Luc l'euvangelistre fu venus a Romme de Galasse, et Titus qui fu disciples Nostre Seigneur fu venus la meismes de Damasse, si atendirent a Romme S. Pol qui la devoit venir...

[ocr errors]

26. Saint André. B 17, C 12. Fr. 6447, art. 22. Ici, comme dans les mss. Phillipps (art. 14), Sainte-Geneviève 588 (fol. 25 d), etc., les miracles viennent en premier lieu.

(Fol. 77 v.) Ci commence la glorieuse vie monseigneur saint Andri, beneoit appostre Nostre Seigneur.

Les (2) glorieuses miracles saint Andri. Sachent tuit creant en Nostre Seigneur Jhesucrist que uns enfes qui Egiptius avoit non, qui Demetres ses peres amoit souverainement, qu'il fu entrepris par fievre, si morut...

Suit la vie d'après la Passio S. Andrea (3); même rédaction C 39. Au lieu de ce morceau le ms. fr. 6447 et d'autres introduisent la traduction du Liber de miraculis B. Andreæ (1) qui se retrouve dans B (art. 18) et C (art. 13). Les recueils qui s'accordent avec notre ms. sont B. N. fr. 411 (fol. 235), 412 (fol. 181), Musée brit. 20. D. vI (fol. 185), Phillipps (art. 15).

(Fol. 85 vo b.) Ci endroit commence la glorieuse passion monseigneur S. Andri beneoit appostre Nostre Seigneur Jhesucrist.

La passion S. Andri dient ainsi li expositeur : « Nous le veïsmes tout prestre et diaque des eglises d'Aquaïe, nous l'escrisons et faisons assavoir a toutes les eglises qui el non Nostre Seigneur sont establies en orient, en occident, en meridiem et en septentryon; pès soit o vous...

(1) Il faut supprimer et.

(2) La leçon ordinaire est Des; il faut, avec cette leçon, supprimer le point après Andri. La leçon Les est celle du ms. d'Alençon (Bulletin, 1892, p. 87). B et C ont un commence

ment un peu différent, qui est celui du ms. 6447.

(3) Lipsius et Bonnet, Acta apostolorum apocrypha, I, 2o partie, p. 1.

(*) Scriptores rerum Merovingicarum, I, 826 (Pertz, Monumenta, série in-4°).

27. Saint Thomas, apôtre. B 29, C 44. Fr. 6447, art. 21.

(Fol. 87 vo b.) Ci endroit commence la glorieuse vie monseigneur saint Thoumas d'Inde, benoit appostre Nostre Seigneur.

Bien est drois et raisons que tuit cil qui crestien sont et Nostre Seigneur aiment et croient oient volentiers parler de Nostre Seigneur et de ses sains appostres, comment il furent martiriié et com grans martires il souffrirent pour essaucier sainte crestïenté...

28. Saint Jacques le Mineur. B 31, C 45. Cette rédaction n'a été rencontrée jusqu'ici, à ma connaissance, que dans deux manuscrits qui forment à eux seuls une classe bien déterminée : Lyon 770 (Bulletin de la Soc. des anc. textes, 1888, p. 85) et Tours 1008 (Bulletin, 1897, p. 50). La rédaction qui a pris place dans le ms. fr. 6447 (art. 16) et dans plusieurs mss. de la même classe est différente.

(Fol. 90 v°.) Ci commence la glorieuse vie monseigneur saint Jaque le petit, appostre Nostre Seigneur.

En ce temps que li saint appostre preechoient et anonçoient la saincte euvangille par le monde, et anonçoient la sainte loi Nostre Seigneur par toutes les terres, S. Jacques, qui estoit apelés justes par sournon, estoit demorés en la terre de Jherusalem...

29. Saint Luc. B 27, C 26. Fr. 6447, art. 19.

(Fol. 91 vo.) Ci commence la glorieuse vie monseigneur saint Luc beneoit euvangelistre nostre seigneur Jhesucrist.

Sains Luc li euvangelistres, selonc cen que dient li aucteur et li livres de l'Eglise, fu siriens et nés d'Antyoche; et fu bons fusiciens, et sot plus lettres de ebrieu que de grec. Et pour ce, en l'euvangille et es Fais des appostres, sa parole est plus belle et miex atirée que nulle des autres...

30. Saint Etienne, protomartyr. B 32, C 58. Fr. 6447, art. 23.

L'ordrenance des appostres.

(Fol. 92 v°.) Après la Penthecouste, quant la foi de sainte Eglyse commença a essaucier, li appostre Jhesucrist et li autre disciple qui de jour en jour creoient et croissoient en la foy estoient assamblés, lors avint que cil qui estoient convertis des Juïs et dez paiens murmuroient ensamble de ce que li uns de euls se estoient trop travillié en servir chascun jour en la communité, et li autre n'avoient temps ne leu de servir...

31. Saint Jean-Baptiste.

B 30, C 57. Cet article fait défaut dans le

ms. B. N. fr. 6447, mais il existe dans certains mss. qui lui sont apparentés de plus ou moins près: Phillipps (Not. et extr., XXXIV, 1, 187), B. N. fol. 212; Sainte-Geneviève 588, fol. 40.

fr. 17229,

(Fol. 93.) Ci commence la glorieuse vie de monseigneur saint Jehan Baptiste qui bauptiza Nostre Seigneur.

Mout devroit chascuns crestïens et chascune crestïenne volentiers ouîr parler de Dieu et de ses amis. En celui temps que nostre sires Jhesucris descendi en la beneoite vierge Marie pour delivrer l'umain linage de la poesté au diable...

32. Conversion de saint Paul.

Fr. 6447, art. 6.

Ci commence la conversion S. Pol benoit appostre, et comment S. Estiennes fu lapidés. (Fol. 96 vo c.) Après ce que saint Estiennes fu lapidés, li jouvenciaus qui avoit en garde les robes de ceuls qui le lapiderent, qui avoit a non Saulus, fu grant piece de temps en sa perversité et demora en sa mescreandise. Entre ces choses que il guerroioit saincte Eglise...

33. Saint Laurent. B 42, C 68. Fr. 6447, art. 35. Les vies de saint Sixte, saint Laurent et saint Hippolyte sont faites pour se suivre, et elles se suivent en effet dans B et C et dans plusieurs des recueils apparentés au ms. fr. 6447 (1). Ici la vie de saint Sixte manque. La légende de ce saint qu'on trouvera plus loin, à l'article 47, est traduite de Jacques de Varazze.

(Fol. 97 v b.) Ci commence la vie monseigneur saint Lorens, beneoit martir nostre seigneur Jhesucrist.

Après ce que S. Sixtes fu martiriés, si comme vous avez ouï devant, li chevalier qui avoient pris S. Lorens le baillerent et livrerent a Partheme qui estoit baillis et justice après Valerien le prevost, et tantost l'ala noncier a Decius Cesar l'empereour...

[ocr errors]

34. Saint Hippolyte. B 43, C 69. Fr. 6447, art. 64. Les mss. de la première classe présentent tous le même début que notre texte, excepté toutefois le ms. fr. 6447 qui offre le début suivant : « Après çou ke sains Laurens, le beneois martyrs, fu ensevelis et enfouïs par saint Justin le prestre et par S. Ypolite... » Il faut remarquer que le ms. 6447 n'appartient plus à la

(1) Voir Notices et extraits, XXXV, 499.

« PrécédentContinuer »