Dictionnaire de la fable, ou, Mythologie grecque, latine, égyptienne, celtique, persanne, syriaque, indienne, chinoise, scandinave, africaine, américaine, iconologique, etc, Volume 1

Couverture
Le Normant, 1801
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 91 - ... s'il se peut , créateur d'une nature céleste ; car il n'ya rien qui soit mortel , rien qui soit sujet aux besoins de l'humanité. Ce corps, dont aucune veine n'interrompt les formes , et qui n'est agité par aucun nerf, semble animé d'un esprit céleste, qui circule comme une douce vapeur dans tous les contours de cette admirable figure.
Page 466 - ... de rendre de bons offices , & de reconnoître ceux qu'on nous rend. Elles étoient jeunes , pour nous apprendre que la mémoire d'un bienfait ne doit jamais vieillir. Vives & légères , pour faire connoître qu'il faut obliger promprement , & qu'un bienfait ne doit point fe faire attendre.
Page 40 - Gaulois étaient une nation fort éloignée, et par cette raison inconnue, on ne fil aucun cas de cet avis. Cependant , l'année d'après, Rome fut prise par les Gaulois. Après qu'on fut délivré de ces ennemis, Camille, pour expier la négligence...
Page 13 - Moïse : ils racontaient que Dieu avait créé de terre un homme et une femme ; que ces deux modèles de la race humaine, s'étant allés baigner, avaient perdu leur forme dans l'eau, mais que leur auteur la leur avait rendue, avec un mélange de...
Page 351 - ... à obtenir du Soleil et de la Lune qu'ils se défendent bien contre le dragon. En Amérique, on était persuadé que le Soleil et la Lune étaient fâchés quand ils s'éclipsaient, et Dieu sait ce qu'on ne faisait pas pour se raccommoder avec eux.
Page 72 - ... mont Ida, épousa en premier Hector, prince troyen , qu'elle aima tendrement. Après qu'il eut été tué par Achille, elle vit bientôt réduire en cendres la ville de Troie dont il étoit l'unique appui, et fut livrée à Pyrrhus, fils d'Achille, qui l'épousa. Enfin elle eut pour troisième époux Hélénus, frère de son premier mari , avec qui elle mena une vie assez triste sur le trône d Epire, ne pouvant oublier son cher Hector. Elle eut de celui-ci Astianax, Molossus du second, et Cestrinus...
Page 28 - Egyptiens, ignorans et crédules, qu'ils sont la dupes de quelques charlatans. Ils croient au serpent Haridi autant qu'au prophète. Les chrétiens du pays ne doutent pas plus de sa vertu que les Turcs ; mais ils soutiennent que ce serpent est le démon Asmodée qui tua les sept maris de l'épouse de Tobie, que l'Ange Raphaël le porta dans cet endroit après l'avoir métamorphosé, et que Dieu s'en sert pour tromper des infidèles.
Page 12 - Quelques uns font vœu de chasteté après le mariage ; mais cet excès de zèle est rare. Dans les dogmes de cette secte, la Divinité n'est point un être infini qui préside aux événements : tout ce qui arrive dépend de la bonne ou de la mauvaise fortune. Ils ont un saint, qu'ils nomment...
Page 144 - C'est aussi avec leur baguette que les sorciers tracent les cercles, font les conjurations et opèrent de toutes les manières. Celte baguette doit être de coudrier, de la pousse de l'année. Il faut la couper le premier mercredi de la lune, entre onze heures et minuit, en prononçant certaines paroles *. Le couteau doit être neuf et retiré en haut quand on coupe. On bénit ensuite la baguette, disent les formulaires superstitieux ; on écrit au gros bout le mot Agía •[ , au milieu 0»» f...
Page 142 - On le représentait ordinairement avec des cornes, symbole de force et de puissance ; couronné de pampre, de lierre, ou de figuier, sous les traits d'un jeune homme riant et sans barbe, tenant d'une main des grappes de raisin, et de l'autre un thyrse; assis tantôt sur un tonneau, tantôt sur un char traîné par des tigres, des lions ou des panthères. Sur un char couronné de pampres et de lierre Bacchus paraît enfin : avec des...

Informations bibliographiques