Images de page
PDF
ePub
[merged small][ocr errors]
[blocks in formation]

MAITRE DE FRANÇAIS DE SON ALTESSE ROYALE, ET PROFESSEUR DE

LANGUE FRANÇAISE AU COLLÉGE DE WESTMINSTER.

LONDRES:

SIMPKIN, MARSHALL ET CO. STATIONERS’-HALL COURT.

1835.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

PRÉFACE.

Lorsque je conçus le plan de la GRAMMAIRE ROYALE, je n'eus point la prétention de m'ériger en réformateur, ni en législateur présomptueux, d'assujettir à de nouvelles règles la langue harmonieuse qui produisit tant de chefsd'ouvre, sous la plume des Racine et des Boileau. D'illustres écrivains ont depuis long-temps rempli cette tâche avec bonheur, et n'ont laissé à leurs successeurs que le mérite de suivre leurs préceptes, et le devoir de transmettre, dans toute sa pureté, ce précieux héritage aux générations qui les remplaceront.

Cependant il restait encore à accomplir un travail digne de quelque intérêt, cuvre de patience, de recherches et de soins, celui de recueillir dans les ouvrages qui ont été publiés sur la langue française ce que chacun d'eux renferme de sanctionné par le gout, rejetant toute longueur, toute idée vague et systématique, et du faisceau des meilleurs préceptes réunis, faire sortir un enseignement gradué, clair et général, destiné principalement aux personnes qui, déjà versées dans la connaissance de la langue, veulent cependant en approfondir l'étude.

Tel est le but que je me suis proposé. L'atteindru-je ? j'ose l'espérer. Les progrès faits sous l'influence de ces vues par une auguste élève, ont encouragé mes essais. La pureté de sa diction, le chois heureux de ses expressions, Paisance qui caractérise ses entretiens dans cette langue, m'ont permis de rapporter une partie de ces succès au choix des moyens, et m'ont donné la hardiesse de présenter le résultat de mon travail av pubhe sons le patronage de l'illustre Princesse qui a daigné en agréer la dédicace.

« PrécédentContinuer »