Images de page
PDF
ePub

CLXXV

XVII. SYLLEPSE OU ACCORD AVEC LA PENSÉE PLU-

TÔT QU'AVEC LE MOT...

A. Accord de l'adjectif et du participe se rapportant au pro-

nom On

B. Accord de l'adjectif et du participe après un verbe à l'in-

finitif sans sujet exprimé.

C. Accord après des noms ou pronoms collectifs.

D. Pronoms accordés avec des mots qu'on a dans l'idée ; il,

ils, eux, rapportés à personne, à gens.

XVIII. RÉGIME.

A. Régimes de certains substantifs . .

B. Compléments circonstanciels exprimés sans l'aide de pré-

position. .

C. Régime de quelques adjectifs.

D. Régimes de certains verbes (en particulier de faire).

E. Verbes dont une partie du régime est à suppléer.

F. Variété de tours dans les régimes d'un même mot.

G. Pronoms personnels employés comme régimes.. .

1° Emplois divers.
2° Y équivalent de à eux et datifs lui, vous, me (moi après un impé-

ratif), ayant le sens du pronom joint à en, chez, en la posses-

sion de.
3o Pronoms prenant au datif un sens possessif.
4° Datifs me, te, lui, au sens de à mes yeux, à tes yeux, à ses yeux.
5° Datifs lui, me, nous ayant le sens du pronom joint à pour.
6o Pronom réfléchi au datif.

7° Datif des pronoms employé au sens da datif d'intérêt.

XIX. ELLIPSE..

A. Ellipses de susbtantifs.

B. Ellipses de pronoms.

C. Ellipses de verbes (particulièrement de étre, avoir, dire).

D. Ellipses de mots invariables (pour, à, jusque, de, et, si, que,

y, quant à, plus tôt).. .

E. Ellipses dans des exclamations, des interrogations, des

phrases exprimant un veu, un ordre. ,

F. Ellipses amenées par la vivacité du dialogue .

G. Ellipses diverses

CXCVI

CXCVIII

CXCIX

CXCIX

CXCIX

CCI

CCI CCIII CCIV

B. Pronoms redoublant (en les annonçant ou en les reprenant)

des sujets, des attributs ou des régimes. C. Pronoms redoublés.

D. Pléonasmes divers
XXI. CONSTRUCTION.

A. Place des adjectifs
B. Place de l'attribut
C. Place du sujet (inversion et non inversion après peut-être,

à peine, au moins, toujours, aussi, de même ; inversions don-
nant à la phrase un sens conditionnel; diverses formes

d'interrogations marquées ou non par la construction). .
D. Place du verbe. .
E. Place des régimes .
1• Inversion du régime d'un nom soit seul soit faisant partie d'une locu-

tion.
2° Place des compléments de l'adjectif ou du participe passé.
3. Place des régimes du verbe :

a) Place du régime direct, indirect, circonstantiel.
b) Place des pronoms personnels régimes.

1. Exemples divers.
11. Pronoms précédant dans la phrase les mots qu'ils repré-

sentent.
m. Place relative de deux pronoms régimes du même verbe.
iv. Place du pronom régime d'un second impératif, les deux

impératifs étant ou n'étant pas de la même personne.
v. Construction ancienne ou moderne des pronoms me, nous,

te, vous, se, le, la, les, lui, leur, en, s, quand ils dépen-
dent d'un infinitif, qui lui-même dépend d'un autre

verbe.
F. Exemples divers de constructions remarquables

1. Pronoms relatifs séparés de leurs antécédents.
2° Compléments séparés des mots qu'ils expliquent.
3° Propositions infinitives ou subordonnées annoncées par un mot de

la proposition principale.
4° Phrases offrant en même temps plusieurs inversions.
5o Phrases contenant des incises diversement placées.

6° Exemples divers.
G. Place des adverbes et locutions adverbiales.
H. Propositions non reliées par des conjonctions.
1. Constructions plus ou moins irrégulières .

1 Changements et mélanges de tournures, anacoluthes.

2° Emplois particuliers de et devant certaines parties de phrases. J. Appositions diverses à un sujet, à un régime, à toute une

phrase.. ... K. Propositions absolues

CCXI

CCXV CCXVII CCXVIII

СсxxІ CCXXIV

LEXIQUE

DE LA

LANGUE DE MOLIÈRE

A

A, lettre de l'alphabet :

(Je veux un mari) Qui ne sache A ne B (IX, F. sav. 1669). À, préposition.

Un certain nombre de constructions où sont entrés des pronoms personnels au datif (me, lui, vous, leur, etc.) ou des pronoms personnels précédés de la préposition à sont naturellement rapprochées ici de celles où la préposition précède des substantifs. Mais on peut voir dans l’Introduction grammaticale, à RÉGIME, d'autres exemples de pronoms personnels ainsi employés comme ré

gimes indirects. 1° À marquant mouvement, direction vers... (au propre et au figuré),

destination.
a) Exemples divers :

Jusqu'à. Voy. JUSQUE.
Je connus feu son père en mon voyage à Rome (IX, F. sav. 343).
J'ai deux fois à Léon écrit à la comtesse,
Et deux fois au marquis Dom Louis à Burgos (II, D. Garc. 541 et 542).
Et j'ai des gens en main que j'emploierai pour vous,
Qui vous feront à tout un chemin assez doux (V, Mis. 1080).
Et nous fermer la porte aux sublimes clartés (IX, F. sav. 856).
Mais si c'est une femme à qui va ce billet? (V, Mis. 1344.)
(Poser) La première figure à la plus belle place (ix, Val-de-Gr. 91).
Il pose sa lanterne à terre (VI, Amph. 204, jeu de scène).
Mettez, pour un moment, votre gentilhommerie à côté (VI, 518, G. D.
1, iv : note).

Cette expression, avec à pour de, paraît avoir été peu usitée. Cela crie vengeance au Ciel (VI, 588, G. D. III, vıı). (Une tenture) que je ferois metire à sa chambre (V, 305, Am. méd. I, 1).

Mettre, suspendre aux murs de sa chambre. — Cf. CLOUER de l'esprit à.... (Ils) le font mettre à genoux, le dos tourné au Muphty (VIII, 189,

Bourg. g. Cérém., texte de 1682).
Après lui avoir mis le fleuret à la main (VIII, 72, Bourg. g. II, 11).
Votre bonnet à la main, le premier (VI, 536, G. D. I, vi).
Des bras jetés au cou. Voy. à JETER.

LEX, DE M.

1

...

Sic. VI).

Le nom que je mets à la tête de ce livre (II, 354, Ép. de l'Éc. d. m.). Une louange en grec est d'une merveilleuse efficace à la tête d'un livre

(II, 50, Préc. Préf.!. Je lui passerois mon épée au travers du corps, à elle et au galant (VI,

523, G. D. I, wv). Touchez à Monsieur dans la main (IX, F. sav. 1100). Ne va point regarder à tout le monde aux yeux (I, Dép. a. 1743). Que voulez-vous faire à cela ? (VI, Amph. 39; de même VII, 157, Av.

IV, 1.) Aux conversations même il trouve à reprendre (V, Mis. 645). Se jouer à.... Voy. à JOUER (se). Au discours qu'il m'a fait que saurois-je comprendre ? (I, Ét. 889.) Se connoître à.... Voy. CONNOÎTRE (SE). Mettre fin à.... Voy. Fin. C'est une jeune fille élevée à la vertu (VI, 564, G. D. II, viii : note;

cf. II, D. Garc. 984). Voy. NOURRI et INSTRUIT. (Jugez) Quelle atteinte cruelle au cæur de ce... Berger (IX, 362, Mal. im. Le penchant seroit grand à la tentation (II, Sgan. 156). [II, v). Et vous ne tombez point aux bassesses humaines (LX, F. sav. 96).

La partie animale, Dont l'appétit grossier aux bêtes nous ravale (IX, F. sav. 48). Ces hommages à nos appas ne sont jamais pour nous déplaire (VI, 247,

Me bien mettre aux yeux la grandeur de son crime (I, Dép. a. 640).

Devant ou sous les yeux. Voy. à OEIL les vers 27 du Tart. et 359 du Mis. Je serai fort ravi qu'on ne vous trouve point si belle, et vous m'obligerez

de n'affecter point tant de la paroître à d'autres yeux (VI, 248, Sic. vi). (L'exploit) Qui replace mon frère au trône paternel (II, D. Garc. 1700). Au bout de l'univers je fuis dans une manse (IX, 583, Bouts-rimés).

Manse, sorte de cabriolet : voy, à ce mot. Ahi! ahi! à l'aide! au meurtre ! au secours! on m'assomme! (I, Ét. 723.) Au remède, vite, au remède spécifique (VI, 114, Méd. m. 1. III, vı) Se jetant à un arbre pour y monter (IV, 160, Pr. d'É. Interm. II, Arg.). Il est à propos que je fasse un petit tour à mon argent (VII, 104, Av. Je n'ai que faire d'aller au magicien (!V, 55, Mar. f. vi); [II, 1). Et je vais de ce pas au Prince pour lui dire... (IV, Pr. d'É. 305). Viens-t'en à moi (VI, 573, G. D. III, 1v).

A vous je m'avançai (VI, Amph. 996).
Un brave doucereux... vient avec civilité à Sganarelle (IV, 83, Mar. f.

Livret de 1664, III, 11).
Au mérite souvent de qui l'éclat vous blesse
Vos chagrins font ouvrir les yeux d'une maîtresse (I, Dép. a. 121).

Font donner attention au mérite, font voir, remarquer le mérite.

L'amour que je sens pour cette jeune veuve Ne ferme point mes yeux aux défauts qu'on lui treuve (V, Mis. 456). ... Si mon sexe, avecque bienséance, Se pouvoit emporter à quelque violence (I, Dép. a. 1058; cf. I, Ét. 1106). Qu'à nulle émotion cet aveu ne vous porte (IX, F. sav. 135). (Savez-vous)... qu'elle peut aller, en se voyant contraindre, A des ressentiments que le mari doit craindre ? (IX, F. sav. 1542.) (Ton nom) Passera triomphant à nos derniers neveux (IX, V.-de-Gr. 366). ... Porte un témoignage à la postérité De sa magnificence et de sa piété; Conserve à nos neveux une montre fidèle Des exquises beautés que tu tiens de son zèle (IX, Val-de-Gr. 9 et 11). (Votre fermeté) Doit être un rare exemple à la postérité (I, Dép. a. 200).

Doit fournir à la postérité un rare exemple.

« PrécédentContinuer »