Images de page
PDF
ePub

Ni partout près de toi, par d'assidus hommages, Mendier des prôneurs les éclatants suffrages (IX, Val-de-Gr. 351). ... L'on ne donne emploi, charge ni bénéfice... (V, Mis. 621; voy. I,

Dép. a. 919; III, Éc. d. f. 17; VI, Mélic. 449; IX, Val-de-Gr. 52, 81). ... Par un chagrin que lui-même il avoue, Il ne sauroit souffrir qu'on blâme ni qu’on loue (V, Mis, 686). Et nuls empressements, paroles ni soupirs, Ne l'ont instruite encor de vos brûlants desirs (IV, Pr. d'É. 99). Et parce que j'en use avec honnêteté, Et ne le veux trahir, lui ni la vérité... (V, Mis. 1512). Vous n'aurez, l'un ni l'autre, aucun lieu de vous plaindre (VI, Mélic. 576). On ne peut rien imaginer de plus pompeux ni de plus surprenant (VÍ, Sans que de cet Albert ni de ce fils Horace [600, Gr. Div, roy.). Douze ans aient découvert jamais la moindre trace (I, Ét. 1327). ... Je la suis (sa femme)... sans qu'il le pense, Ni qu'il ait de mon sort la moindre connoissance (I, Dép, a. 420). Sans prendre de repos, ni manger un morceau (II, Sgan. 224). Je n'ai pas grande faim de mort ni de blessure (I, Dep. a, 1501). (Je n'ai pas besoin) De terme plus choisi, d'auteur ni de témoin (I, Dép. Qu'on me traite partout du plus grand des faquins,

(a. 718). S'il est aucun respect ni pouvoir qui m'arrête, Et si je ne fais pas quelque coup de ma tête! (IV, Tart. 825.) S'il me prend jamais envie De retourner de ma vie A ballet ni co

médie... (VIII, 218, Bourg. g. Ballet des Nat.). Est-il ni gloire ni couronne Qui vaille ses moindres douceurs ? (VI, 609, Gr. Div. ror.)

Qui parle d'offenser grand'mère ni grand-père? (IX, F. sav. 492 : note.) 1° Emploi et non-emploi de la négation avec les mots AUCUN, AUCUNE

MENT, PAS UN, AUSSI, JAMAIS, NUL, NULLEMENT, PERSONNE, RIEN, SANS, TOUT,
OU, ET.

Voy. les articles de ces différents mots et particulièrement, au Lexique, Aussi et Tout. Il le peut épouser sans nul empêchement (IV, Tart. 596; cf. II, D. Garc.

1310; V, 544, Mis. après le v. 1690; VI, Mélic, 168; VI, Amph. 677). L'on n'a nul droit de se plaindre de tout homme qui se dédit (VI, 535, Je ne te crains nullement (VI, 40, Méd, m. l. 1, 1).

[G. D. I, vi). N'en doutez nullement (II, D. Garc. 582). Mais si vous prenez, vous, du plaisir à vous voir aimée, savez-vous bien,

moi qui vous aime, que je n'y en prends nullement (VI, 247, Sic, vi). Ne vous embarquez nullement Dans ces douceurs congratulantes (VI, Amph, 1930). LÉL. Que pourrai-je vous dire et quel remerciment...? Andr. Non, ne m'en faites point, je n'en veux nullement (I, Ét, 1806). AGL. Suis-je faite d'un air,... Que mon mérite au sien doive céder la place, Et dans quelque ajustement Trouvez-vous qu'elle m'efface? Cm. Qui, vous, ma sæur? Nullement (VIII, Psy. 243). Gardons bien que, par nulle autre voie, elle en apprenne jamais rien (VII, 391, Am, magn. I, 1).

Que par aucune autre voie elle n'en apprenne... Nul gardant ici toute sa valeur négative a rendu superflu l'emploi de ne dans la proposition dépendant de gardons. Dans l'ex, suivant, nullement parait avoir le sens affirmatif

d'aucunement : voy. à l'historique du mot, dans le Littré, l'exemple de Froissard. (Bien) Que mon dessein ne soit de souffrir nullement Ce que d'aucuns maris souffrent paisiblement (III, Éc, d. p. 53).

Grand et sublime effort d'une imaginative
Qui ne le cède point à personne qui vive! (I, Ét. 1100.)

Vous entrez dans un mystère
Qui ne demande rien d'enfant (VIII, Psy. 969).

C'est-à-dire : qui demande quelque chose, un caractère n'ayant rien d'enfant. Il ne faut rien souvent pour effaroucher les esprits des François : un pe

tit mot tourné en ridicule... (VI, 601, Gr. Div. roy.). Tu n'appelles donc rien le procédé, peut-être...? (VI, Amph. 1098.) Ne comptez-vous rien... l'avantage...? (VI, 520, G. D. I, iv.) Mart. Quand on se fait entendre, on parle toujours bien, Et tous vos biaux dictons ne servent pas de rien... Bél. De pas mis avec rien tu fais la récidive, Et c'est, comme on t'a dit, trop d'une négative (IX, F. sav. 478, 483

et note, 484 et note). Mon intention n'est pas de vous rien déguiser (VI, 580, G. D. III, VI). Je ne veux point, Monsieur, jaloux ou non jaloux, Partager de son cæur rien du tout avec vous (V, Mis. 1611, 1612). Et jamais tous ses soins ne pouvoient m'offrir rien Qui me fût plus charmant qu'un pareil entretien (V, Mis. 1043, 1044). Croyez-vous... qu'il n'y ait rien à péricliter? (VII, 99, Av. II, 11: pote.) Aris. Est-ce qu'elle balance ? Chrys. En aucune façon (IY, F. sav. 646). Je ne veux point... Troubler aucunement votre bonne fortune... (V, Mis, 1610). ... Les bruits que j'ai faits... Ne sont pas envers vous l'effet d'aucune haine (IV, Tart: 909). Je serois comme un saint que PAS UN ne réclame (III, Éc. d. f. 92). Je me tromperai fort si Pas un d'eux l'emporte (IV, Princ. d'E. 350 :

note). A-t-on jamais rien vu de plus tyrannique;... rien de plus impertinent...?

(V, 313, Am, méd. I, v.) Je te défends de me jamais voir (VII, 172, Av. IV, v), Vous ne pouviez jamais mieux tomber que chez moi (VI, 372, Sic. XVI). Est-ce que vous ne sauriez être un moment sans lavement ou sans méde

cine? (IX, 405, Mal, im. III, rv.) (J'ai grande honte) D'être sans vous connoître ou savoir votre nom (IV,

Tart, 1740). (Un fourbe) Sur qui ne peuvent rien la crainte et le remords (I, Ét. 613). Ne voulant point céder, et recevoir l'ennui Qu'il me pût estimer moins civile que lui (III, Éc, d. f. 501). Et je n'ai point connu qu'à ce succès qu'on vante, La Princesse ait fait voir une âme fort contente De ce frère qui vient et de la lettre aussi ; (Mais...) (II, D. Garc. 1550). (Je vois)... que tout leur mérite... N'attire point les yeux et les dons de la cour (IX, F. sav. 1352). Puisque vous la devez voir (la comédie), je me garderai, pour l'amour de

vous, de toucher au détail, et je ne veux point lui ôter la grâce de la

nouveauté, et à vous le plaisir de la surprise (VI, 601, Gr. Div, roy.). Je n'aime point céans tous vos gens à latin, Et principalement ce Monsieur Trissotin (IX, F. sav. 665). AMPA. Quoi? tu ne me connois pas? Merc. Non, Et n'en ai la moindre envie (VI, Amph. 1503). Sans vouloir vous flatter et vous déguiser rien (I, Ét. 1454). (D'où vient)... que d'aucun tribut de soupirs et de veux On ne fait honneur à nos charmes ? (VIII, Psy. 260.)

pas

XIII

PRÉPOSITIONS Voy. au Lexique les articles des diverses prépositions, particulièrement A, DE, DEDANS, DEVERS (vers), Dessus (sur), Dessous (sous), Vers (envers). Pour les locutions en enbas, en enhaut, voyez à Bas. Il va vous emmener votre fils en Alger (VIII, 477, Scap. II, VII: note,

de même VIII, 480). Oui, il nous a voulu faire accroire qu'il étoit dans la maison, et que

nous en étions dehors (VI, 587, G. D. III, vıı). A chaque fois qu'il veut lire, elle l'interrompt (1X, F. sav. 756). Les femmes d'à présent sont bien loin de ces meurs (IX, F. sav. 585). Quelque sujet que j'aie de me plaindre de vous du secret que vous

m'avez fait... (V, 312, Am, méd. I, iv). De par tous les diables ! (VII, 188, Av. V, II.) ... Bien distinguer le personnage de l'Hypocrite d'avec celui du vrai

Dévot (IV, 375, Tart. Préf.). Cf. : Du faux avec le vrai faire la différences (IV, Tart, 354). Démêlez la vertu d'avec ses apparences (IV, Tart, 1622). Voy. Avec. ORGON, sortant de dessous la table... (IV, Tart, avant le v. 1528). Votre cocher, qui était celui d'avant moi (VII, 135, Av. III, 1). As-tu bien la bardiesse de t'opposer au médecin ? Hors de ! (VI, 80,

Med. m. I. II, 1.) SUISSE. Mon foy! moy le foudrois estre hors de dedans (VIII, 217,

Bourg, g. Ballet des Nat.). Vous n'êtes pas d'ici? (VI, 510, G. D. I, 11.) Hali, en sortant d'où il étoit caché (VI, 244, Sic. v, jeu de scène). Vous venez de la dedans? (VI, 510, G. D. I, 11.) Je me suis dérobée d'auprès de lui (VI, 587, G. D. III, vir). Si vous n'abrégez ce récit, nous en voilà pour jusqu'à demain (VIII, 418,

Scap. I, n). Vous voulez apprendre à danser pour quand vous n'aurez plus de jam

bes (VIII, 103, Bourg. 8. III, 11; cf. V, 160, D. Juan, III, v).

XIV

CONJONCTIONS (Une fille) Qu'il verra sans appui de biens et de famille (I, Dép, a. 1154). Les rapides torrents, et les vents, et la foudre, Vont-ils, dans leurs effets, plus vite que lon bras ? (EX, 585, Sonnet au R.) Jod. Il a de l'esprit comme un démon. Magd. Et du galand, et du bien tourné (II, 107, Préc. XI).

Non-emploi de et : Les grands hommes, Colbert, sont mauvais courtisans, Peu faits à s'acquitter des devoirs complaisans (Val-de-Gr. 341 et 342). L'on n'a qu'à parler avec une robe et un bonnet, tout galimatias devient

savant, et toute sottise devient raison (IX, 435, Mal. im. III, xiv). On me feroit grand tort d'avoir quelque pensée Que là-dessus je parle en fille intéressée, Et que le lâche tour que l'on voit qu'il me fait Jette au fond de mon cæur quelque dépit secret (IX, F. sav. 1141... J'ai le contentement

(1144). Qu'on voit qu'il m'a traité plus honorablement (IX, F. sav. 1018).

Apprenez qu'il n'est rien qui blesse un noble cœur
Comme quand il peut voir qu'on le touche en l'honneur (I, Ét. 414).
Mais cependant je vois qu'il garde intelligence
Avec celle de qui vous tenez la naissance (I, Dép. a. 391).
Et si jamais celui (le cæur) de ce perfide amant...,
Quand, dis-je,... (il reviendroit m'offrir sa vie...) (I, Dép. a. 635 et 636).

Voy. le chapitre CONSTRUCTION (XXI, H et J).
Je suis votre valet, et j'aime mieux qu'on dise :
« C'est ici qu'en fuyant, sans se faire prier,
Moron sauva ses jours des fureurs d'un sanglier »,
Que si l'on y disoit: « Voilà l'illustre place... » (IV, Pr. d'É. 212-325).
J'aimerois mieux souffrir la peine la plus dure,
Qu'il eût reçu pour moi la moindre égratignure (IV, Tart. 1114: note).

Voy. au Lexique à Que (p. 356). Et je crois qu'à la cour, de même qu'à la ville, Mon flegme est philosophe autant que votre bile (V, Mis. 165). Il te met dans la foule, ainsi qu'un misérable (IX, F. sav. 1034) Il vous dira... que durant qu'il dormait, je me suis dérobée d'auprès de lui (VI, 587, G. D. III, vıı).

Avant que et un infinitif : voyez à Avant. Voyez aussi DEVANT que APRÈS que, Lors que.

Non-emploi de que devant un subjonctif : voyez à VERBE (Modes).
Elle a (la fresque) non seulement, par ses grâces fertiles,
Charmé du grand Paris les connoisseurs habiles,
Et touché de la cour le beau monde savant :
Ses miracles encor ont passé plus avant (IX, Val-de-Gr. 283–286).

XV
INTERJECTIONS ET EXCLAMATIONS

St. Paix! Rangeons-nous... contre un des côtés de la porte (VI, 585,

G. D. III, vı). MORON (faisant parler l'écho] : Ah, hem, ah, ah, hi, hi, hi, oh, oh, oh, oh...

Hom, Hom, hom, ha, ha, ha, ha, ha.... Úh, uh, uh (IV, 161, Pr. d'É.

Interm. II, 1). LUCINDE, répond par signes...: Han, hi, hom, han... Han, hi, hom, han,

han, hi, hom.... SGANARELLE, la contrefaisant : Han, hi, hom, han, ha : je

ne vous entends point (VI, 81, 82, Méd, m. l. II, 1v).
NICOLE (riant). Hi, hi, hi... (VIII, 98-101, Bourg. g. III, 11).
Voy. au Lexique :
Ah!

Hen?

Pardy!
Aïe! Ahii! Ahy! Ahi! Heu!

Parguienne.
Alte-là!

Ho!

Peste.
Bagatelle!

Hola!

Plan (Plin tan plan). Baste!

Hai! Hay! Hays!

Poua!
Ça;Oçà, hoçà, oh çà,
Hoy!

Poue.
or çà.
La, la!

Suffit!
Drelin.

Las !

Sus; Ho sus, or sus.
Eh!

Tarare!
Euh?

Morbleu!

Têtebleu!
Fi!

Mort (par la)!

Tudieu ! et Vertubleu! Foin!

Motus!

Tredame (et Notre-dinse). Ha!

Ô.

Vertu de ma vie! Merci
Hardi!
Oh!

de ma vie ! Sur ma vie ! Hé!

Ouais!

Voy. à Dieu, à DIABLE et Hélas !

Oui! Oui?

à DIANTRE de nombreuses Hem!

Ouf!

exclamations, Hom! Hon!

Parbleu'

XVI

ACCORD

A. – Accord de l'adjectif. Voy, au Lexique : Demie heure. Toute femme que je suis, j'ai assez de courage... (VI, 562, G. D. II, vıır). J'ai des ressorts tout prêts pour diverses machines (I, Ét. 424). Il faut... tenir mes chevaux tous prêts (VII, 131, Àv. III, 1).

L'accord de tout au sens adverbial était alors ordinaire, même parfois avec amphibologie. Voy. à Tout. Bél. Veux-tu toute ta vie offenser la grammaire? Mart. Qui parle d'offenser grand’mère ni grand-père? Philam. O Ciel! Bél. GRAMMAIRE est prise à contresens par toi (IX, F.

sav. 493 : note.) Cf.: PAILAM.... Ah! SOLLICITUDE à mon oreille est rude I put étrangement son anoienneté (IX, F. sav. 552 et 553). Élise (à Dom GARCIE). Et puisqu'elle vous blâme, et que sa fantaisie Lui fait un monstre affreux de votre jalousie, Je serois complaisant, et voudrois m'efforcer De cacher à ses yeux ce qui peut les blesser (II, D. Garc. 1186). Si

j'étois à votre place, je serois.... Quelle diable de conversation est-ce là ? (VII, 270, Pourc. I, vin.) Une gueble de commission (VI, 48, Méd. m.

1. I, iv). Quelle diable de fantaisie...? (IX, 321, Mal. im. Ier Interm.) Vingt jets d'eau naturels (III, 31, Fách. Avert.). Il y a parmi les morts une honnêteté, une discrétion la plus grande du

monde (VI, 99, Méd. m. l. III, 1). Votre fils a la fièvre, ou jambe, ou bras cassé (I, Dép. a. 666). C'est une chose (le mariage) sur laquelle les hommes ordinairement se

tournent le plus en ridicules (IV, 71, Mar. f. Livret de 1664, Argum.).

Voyez, au Lexique, RIDICULE substantif masculin. Ainsi, dans nos desseins l'une à l'autre contraire, Nous saurons toutes deux imiter notre mère : Vous, du côté de l'âme et des nobles desirs, Moi, du côté des sens et des grossiers plaisirs... (IX, F. sav. 67-70).

Nous saurons toutes deux, l'une se montrant opposée à l'autre, imiter.... Un exemple de Corneille peut être rapproché de celui-ci (VII, 85, Ågésilas, 1850).

.., Cet heureux hymen...
Nous rendant entre nous garant de l'un vers l'autre,

Réduira nos trois cæurs en un.
C'est-à-dire : Nous rendant entre nous chacun garant de l'un vers l'autre....
Où sont donc les paroles que vous avez dites ? Il n'y a là que de la mu-
sique écrite? (IX, 366, Mal, im, II, v.)

On s'attendrait plutôt à lire : Il n'y a rien d'écrit que de la musique. Toutes les serrures et les verrous du monde ne retiennent point les per

sonnes (VI, 274, Sic. xv11). Par plusieurs chansons et diverses danses et jeux (VII, 336, Pourc. III,

VIII; le livret de 1669 a seul l'accord plus régulier : divers). Plusieurs cors et trompes de chasse se firent entendre, et concertées avec

les violons commencèrent l'air d'une entrée (IV, 139, Pr. d'É. Interm. I,

11 : note). Plusieurs Bergers et Bergères galantes mêlent aussi leurs pas à tout ceci

(VI, 608, Gr. Div. roy.).

« PrécédentContinuer »