Images de page
PDF
ePub

XX
PLEONASME

A. – Expressions synonymes employées pour insister sur une idée.

Et je voudrois savoir qui peut être capable
D'avoir pu rendre ainsi son esprit si traitable (I, Dép. a. 941 et 942).
Mais Claudine, n'y a-t-il pas moyen que je la puisse entretenir? (VI, 553,

G. D. II, rv.)
Est-il possible que vous ayez pu prendre pour moi une si douce résolu-

tion? (VIII, 198, Bourg. g. V, 11.) ... Et les choses peut-être Pourront n'en pas là demeurer (VI, Amph. 1050 et 1051). Je crois être en état de pouvoir faire naître une passion assez forte (VIII,

562, Escarb, 11). Puisque votre consentement m'autorise à vous pouvoir ouvrir mon cæur... (IX, 295, Mal. im. I, v).

Cf. : Des mouvements de joie qui m'empêchent de pouvoir parler (V, 345, Am, méd. III, VI).

Quand je refusois de le vouloir reprendre (IV, Tart. 297). Peut-il être croyable ? (III, Fách, 332.) Un desir dépravé de vouloir être mariée (V, 346, Am. med. III, vı). Qui croyez-vous, à votre avis, que je veuille choisir? (IV, 198, Pr. d’É.

IV, 1.) Dequel wil, à votre avis, pensez-vous que je puisse voir...? (V, 175, D.

Juan, IV, iv.)
Pour moi, je ne vois rien de plus sot, à mon sens... (IX, F. sav. 959).
(Vous voudriez (que je]) ... vous visse, à mes yeux, passer en d'autres bras,
Sans mettre ailleurs un caur dont vous ne voulez pas? (IV, Tart. 739.)
Dépêchez vite (VI, 577, G. D. III, v).
Voilà pour traiter toute une ville entière (VII, 127, Av. III, 1).
Monsieur, voilà votre maître d'armes qui est (VIII, 71, Bourg. g. II, 1).
Contentez-vous des yeux pour vos seuls truchements (IX, F. sav. 278).
Votre père n'a fait qu'en parler simplement (IV, Tart. 828). (note).
Il n'en veut seulement qu'à votre manière d'agir (VII, 169, Av. IV, IV :

Voy, encore ne... que et seulement rapprochés ainsi : IV, 53, Mar. f. vi;
IV, Tart. 1494 ; VI, 522, G. D. I, IV : note; VIIT, 73, 166, Bourg. g. II, n et
IV, I; IX, F. sav. 435. Ne... que et seul dans la même phrase : II, 80,

Préc. Ix; VII, 56, Av. I, 1; IX, F. sav. 1211, 1336. Cen'est rien seulement qu'une sommation, (Un ordre de... (IV, Tart. 1748). ... Tout ce que j'en ai dit n'étoit rien que pour rire et vous sonder

l'esprit (1, Ét. 54; cf. V, 130, D. Juan, II, IV; II, Sgan. 386). Prenez garde désormais à ne plus faire de pareilles bévues (VI, 533, G.

D. I, vı). Faites lui un peu dire quelque petite galanterie... (VIII, 587, Escarb. vi). Un conseiller et un receveur sont des amants un peu bien minces pour

une grande comtesse comme vous (VIII, 573, Escarb. 11). A ces heures de nuit, hors vous et moi, Monsieur, je ne crois pas que

personne s'avise de courir maintenant les rues (VI, 235, Sic. 11 : pote). ... Car tout de ce pas même (Je prétends m'en aller) (I, Dép, a. 237). Signez donc : j'en fais de même aussi (II, Éc, d. m. 1037). Puisqu'il faut donc parler catégoriquement, je vous dirai, Monsieur de

Sotenville, que j'ai lieu de... (VI, 517, G. D. I, iv). Et puis, outre cela... (I, Ét. 1355). "Puis, outre tout cela... (ibid, 1527).

Ét puis après cela... (ibid. 1532).

en

Soit ou directement or par quelque autre voie (I, Ét. 1623).
Soit que vous vouliez vous servir de lui..., ou soit que vous vous

remettiez à sa conduite... (VII, 436, Am, magn. III, 1 : note). Il m'en coûtera pour cela quelques paroles de douceur que je veux bien

dépenser pour vous (IX, 319, Mal. im. I, vııı). Ne me déguise point un mystère fatal; Je ne t'en voudrai pas pour cela plus de mal (1, Dép. a. 96; cf. IX, F.

sav. 668, 1010). JULIE. Vous parez votre excuse du mieux que vous pouvez, afin de la

rendre agréable et faire qu'elle soit plus aisément reçue (VIII, 556,

Escarb, 1).

Il s'en repen

B. — Pronoms redoublant des sujets, des attributs ou des régimes. 1° Pronom annonçant le sujet :

Cela est plaisant, oui, ce mot de mariage (IX, 294, Mal, im. I, v). Quand il mourut ce fils, l'objet de tant d'amour... (I, Dép, a. 373 ; cf. Hé! quelle est-elle encor l'affaire qui l'oblige

(1343). A me vouloir parler? (I, Dép. a. 809; cf. 1477.) Car enfin, s'il est vrai ce que j'en ose croire, Monsieur à mes raisons donnera la victoire (III, Fach. 395).

Dans la phrase interrogative suivante, le pleonasme du pronom il est ordinaire, mais il y a comme dans l'exemple précédent inversion du membre de

phrase exprimant le vrai sujet : Ah! Octave, est-il vrai ce que Silvestre vient de dire à Nérine? (VIII,

420, Scap. I, 11.). ... Bel esprit il ne l'est pas qui veut (IX, F. sav. 822 : note). Il n'est pas que vous ne sachiez quelques nouvelles de cette affaire (VII, 181, Av. V, 11).

Voy. aux VERBES (Verbes impersonnels) les emplois ou suppressions de

Il neutre faux sujet. 2° Pronom reprenant un sujet. Et qui pour elle aura Le moindre brin de flamme,

tira (VI, 196, Past. com. m). Hé bien ! notre malade, elle me semble un peu plus gaie (V, 346, Am.

méd. III, vi). Mon enfant, bon Dieu puisse-t-il vous bénir! (III, Éc, d. f. 505.) Pancr. Tout ainsi que les pensées sont les portraits des choses, de

même nos paroles sont-elles les portraits de nos pensées (IV, 42, Mar. Son cœur, pour se livrer, à peine devant moi

[f. iv). S'est-il donné le temps d'en recevoir la loi (IX, F. sav. 1123, 1124). Hé bien? quoi? ce papier qu'a-t-il à démêler, Traître, avec le départ dont tu viens me parler? (V, Mis. 1455.) Et comme l'on parle, qu'est-ce que c'est donc que cela? (VIII, 89, Bourg.

g. II, iv.) Pour moi, me soupçonner de quelque mauvais tour, (Je dirai...) Que c'est injustement blesser ma prud'homie (I, Dép. a. 9). Mais d'un aveu trompeur voir ma flamme applaudie C'est une trahison, c'est une perfidie (V, Mis. 1306).

Voyez ci-dessus aux PRONOMS DÉMONSTRATIFS (CE, c'est).

Voyez aux VERBES (Verbes impersonnels) l'emploi du faux sujet IL. 3° Pronom reprenant un attribut.

... Bel esprit, il ne l'est pas qui veut (IX, F. sav. 822). 4° Pronom annonçant un régime.

La voilà, cette main, qui se met en chaleur (IX, Val-de-Gr. 313).
Mae Jourd. N'irez-vous point... au collège vous faire donner le fouet,

à votre âge ? M. JOURD.... Plût à Dieu l'avoir tout à l'heure, le fouet,

devant tout le monde (VIII, 104, Bourg. 8. III, 1). ... Vous me la promettez, Votre amitié? (V, Mis, 275, 276.) Je voudrois que vous l'eussiez mon mal, pour voir si vous jaseriez tant

(IX, 406, Mal. im. III, iv; cf. I, Ét. 1591; I, Dép, a. 1002, 1411, 1412;

II, Sgan. 413; II, D. Garc. 1440).
J'y renonce à jamais, à ce sere trompeur (II, Éc. d. m. 1109).

On en voit paroître,
De ces gens qui de rien veulent fort vous connoître (III, Fách. 43, 44).
Puisque vous y donnez, dans ces vices du temps... (V, Mis. 95).
... Ah! mâtine!
Nous vous y surprenons en faute contre nous
Et diffamant l'honneur da votre cher époux (II, Sgan. 159).
Ils ont cela de mauvais, qu'ils s'émancipent un peu trop (VI, 269, Sic.

XII). Cf. CONSTRUCTION (XXI, F, 30). 5o Pronom reprenant un régime.

(Lucile)... veut absolument que tout ce qu'il verra,
Et qu'en votre faveur son caur témoignera,
Al l'impute... (I, Dép, a. 306-308).
Et jusques à des vers qu'il en savoit par cour,
Il me les récitoit tout haut avant l'acteur (III, Fách, 57 et 58).

Regardez l'honnête homme de père
Que vous avez du Ciel, comme on le considère (I, Ét. 320).
Et des tiennes (de tes lettres) tu sais ce que j'en saurai faire ? (I, Dép. a.
Vénus. Et du nombreux amas de Graces favorites,

(1438.) Dont je traînois partout les soins et l'amitié, Il ne m'en est resté que deux des plus petites... (VIII, Psy. 73-75). (Quelle fatalité...) de tant de princes divers Qu'en ces lieux la fortune jette, N'en présente aucun à nos fers? (VIII, Psy. 183-185.)

A mon fils, l'hymen semble lui faire peur (I, Dép. a. 693). Il y a du héros dans toutes les choses qu'il fait; et jusques aux affaires

de plaisir, il y fait éclater une grandeur qui passe tout ce qui a été

vu jusques ici (VI, 600, Gr. Div.roy.). 6° Le neutre et En annonçant une proposition infinitive ou subordonnée. Je vous l'avois bien dit que je vous facherois de vous dire la vérité (VII,

136, Av. III, II; cf. I, Ét. 816, 2031; IX, F. sav. 1769). Vous le voyez, mon cæur, ce que c'est que d'aimer (VÍ, Mélic. 361). Je voudrois bien le voir vraiment que vous fussiez amoureux de moi (VI,

529, G. D. I, vi).

Je le donnerois à bien d'autres qu'à moi
De se voir sans chagrin au point je me voi (II, Sgan. 367 et 368).

Non, je te le promets,
De ne me méler plus de rien dire ou rien faire (I, Ét. 287).
Oui, je vous le promets, que, pour l'amour de vous, je m'en vais, cvec

elle, vivre le mieux du monde (VI, 273, Sic. xvii). Le vlà qui est pour le dire, si je n'ai pas raison (V, 128, D. Juan, II, 1v). C'est un homme à jamais ne me le pardonner, S'il savoit que sa vue eut pu m'importuner (V, Mis. 5.10). ... Je suis assuré... qu'elle en mourra, Si vous lui dérobez l'amant qui peut lui plaire (I, Dép. a. 578, 579). ... Ah! ah! tu t'en avises, Traître, de t'approcher de nous! (VI, Amph, 1087.) Ma foi, j'en suis d'avis, que ces penards chagrins Nous viennent étourdir... (I, Ér. 61).

[ocr errors]

(Léandre fait parti) Pour enlever Célie, et j'en suis averti,
Qu'il a mis ordre à tout, et qu'il se persuade
D'entrer chez Trufaldin (I, Ét, 1157-1160).

En représente-t-il ce qui suit dans la phrase, ou au contraire ce qui précède ? on peut supposer une ellipse : Léandre fait parti pour..., et j'en suis averti, [et je suis de plus averti] qu'il a mis ordre à tout, et qu'il se persuade....

C. - Pronoms redoublés. Il n'est pour le vrai sage aucun revers funeste, Et perdant toute chose, à soi-même il se reste (IX, F. sav. 1708). On ne s'avise plus de se tuer soi-même, et la mode en est passée il y a

longtemps (VI, 584, G. D. III, vı). Il la défendit... [la pièce) en public, et se priva soi-même de ce plaisir,

pour n'en pas laisser abuser à d'autres (IÙ, 232, Plais, de l'Ile ench.). (Croyez) Qu'il n'y songe pas bien et se trompe lui-même (IX, F. sav. 116).

Voy, aux VERBES (Voix réfléchie).
Toi-même penses-tu qu'on puisse...? (I, Dép. a. 39.)

O toi, qui me l'as apporté (ce mot, ce billet),
Je te dois regarder comme une déité (I, Dép. a. 143, 144).
(Il craint)... qu'avec moi toi-même on ne te trompe (I, Dép. a. 6).
Voulez-vous qu'elle-même elle explique son cæur? (II, Éc. d. m. 709.)
C'est à vous d'en sortir, vous qui parlez en maître (IV, Tart. 1557).
Et vous, Madame, pour une grand' Dame, cela n'est ni beau ni honnête

à vous, de... (VIII, 166, Bourg. g. IV, 11). Mais vous, je vous défends, s'il vous plaît de sortir (II, Éc, d. m. 89). L'apparence qu'ainsi, sans m'en faire avertir, A cet engagement elle eût pu consentir, Moi, qui dans toute chose ai... Montré... pour elle entière complaisance, Et qui ceni fois ai fait... ? (II, Éc. d. m. 981-985.) Après tout ce qu'à moi je vous ai vu m'écrire (V, Mis, 1700). Et vous me le traitez, à moi, d'indifférent (V, Mis. 24). Qui vous l'a dit à vous? (IX, 297, Mal, im. I, v.) J'en ai affaire, moi (des Diafoirus) (IX, 300, Mal. im. I, v).

Masc. Que le diable m'emporte (Si...). Val. Et qu'il m'entraîne, moi, si... (I, Dép. a. 951). (Je tente un coup) Dont je cours, moi tout seul, la honte et le danger (I, Ét. 274). Et moi, je vous dis, moi, que je n'ai pas besoin... (I, Dép. a. 717). Et comme je songeois à me retirer, moi... (III, Éc. d. f. 1399). Il ne me plaît pas, moi (V, Mis. 1356). Cette phrase de refus revient

aux passages suivants : IV, Tart.575: note; VI, 43, Med. m. l. I, 11. C'est une chose, moi, dont je ne demeure pas d'accord, de l'avoir à tort

accusé (VI, 535, G. D. I, vi). C'est une chose, moi, je ne consentirai point (VIII, 145, Bourg. g.

III, XII). ... Celui, moi, qu'en propre personne Je prétends qu'elle épouse, est Monsieur... (IX, F. sav. 1622 et 1623). Ils sont bien impertinents de vouloir que vous autres Messieurs vous les

guérissiez (IX, 359, Mal. im. II, v; cf. IX, F. sav, 1333, 1342). Vous m'avez fait, vous, casser la tête (IX, 287, Mal, im. I, 11). Vous ne voulez pas, vous, me la faire sortir? (IX, F. sav. 505.) Allez-vous-en voir, vous, si ma femme est habillée (IX, 342, Mal. im. II, n). Cachez-vous, vous, dans ce coin-là (IX, 428, Mal. im. III, xı). Vous faites le poète, vous.... Pour vous, vous faites un honnête homme de

cour.... Vous, vous représentez une de ces femmes qui... (III, 403, Impr. 1).

[ocr errors]

Son bien nous peut suffire, et pour nous et pour lui (IX, F. sav. 1710).
Et parce que j'en use avec honnêteté
Et ne le veux trabir, lui ni la vérité... (V, Mis. 1612).
Je lui passerois mon épée au travers du corps, à elle et au galant (VI,

523, G. D. I, iv). Léandre et moi nous fûmes laissés par nos pères, moi sous la conduite de

Silvestre, et Léandre sous ta direction (VIII, 414, Scap. I, 11). ... Ces deux seurs si pareilles Charment, l’une les yeux, et l'autre les oreilles (IX, Val-de-Gr. 68; voy.

IX, F. sav. 68-72). Nous avons pris chacune une haine mortelle (Pour...) (IX, F. sav. 902). Nous avons eu dessein de prendre la fuite nous deux (VI, 119, Méd. m. 1. III, sc. dern.).

D. – Pléonasmes divers. ... Je le donnerois à bien d'autres qu'à moi De se voir sans chagrin au point où je me voi (II, Sgan. 367).

Je ne serai point à d'autre qu'à Valère (IV, Tart. 818). Puis-je au moins croire que ce soit à vous à qui je doive la pensée de...?

(V, 345, Am, méd. III, vi.) Et que c'est à sa table à qui l'on rend visite (V, Mis. 626), Ce n'est pas de ces sortes de respect dont je vous parle (vi, 546, G. D. II, II : note).

Le pleonasme a été évité dans les passages suivants : Ce n'est pas vous, Madame, dont il est amoureux (VII, 411, Am, magn. II, 11; la 1re éd. est de 1682); Ce n'est que Monsieur votre père dont je suis amoureux (VII, 335, Pourc. III, vui : note). Voy, d'autres exemples ci-dessus aux PRONOMS DÉMONS

TRATIFS (CE, c'est...). Cov. Le moyen (de la haïr), si vous la trouvez si parfaite ? Clé. C'est

en quoi ma vengeance sera plus éclatante, en quoi je veux faire mieux voir la force de mon cœur : à la hair, à la quitter, toute belle... que je

la trouve (VIII, 132, Bourg. &. III, 1x). Il se tourne du côté que Lélie s'en vient d'en aller (II, Sgan. av.le v.346). Que sais-je, moi, ce qu'on me vient conter ici? (VI, 530, G. D. I, vi.) Que sait-on si je ne veux point vous attraper votre argent? (VIII, 473,

Scap. II, vi.)
Je vous témoignerai tant d'amitié, tant d'amitié, que vous en serez satis-

fait (VI, 582, G. D. III, vi).
Voilà, voilà le fruit de ces empressements... (II, Sgan, 27).
Non, non, à trop de peur mon âme s'abandonne (li, Sgan. 250).
Guerre, guerre mortelle à ce larron d'honneur! (II, Sgan. 507.)
Va, va-t'en faire amende honorable au Parnasse
D'avoir fait à tes vers estropier Horace (IX, F. sav, 1022).

XXI

CONSTRUCTION Voyez un bon nombre de phrases dont la construction est remarquable à ELLIPSE, à PLÉONASME, à RÉGIME (Variété dans les régimes d'un même mot), aux PRONOMS DÉMONSTRATIFS (C'est... qui, c'est... que relevant un sujet, un attribut ou un régime). Voy, aussi à Construction des NÉGATIONS.

A. – Place des adjectifs. Que me vient donc conter ce coquin assuré? (I, Dép. a, 1027 : note.) L'infâme croit avoir trouvé chez vous un assuré refuge (VI, 271, Sic. xv). On a pour ma personne une aversion grande (V, Mis. 837)." ... C'est cet ami savant qui m'a fait tant d'instance

« PrécédentContinuer »