Images de page
PDF
ePub

55

[ocr errors]

65

66

68

XVII. Au même. Sur le gratis de ses bulles, pour l'abbaye de · Saint-Lncien.

Page 53 XVIII. Au maréchal de Bellefonds. Sur M. de Troisville et M. le - Dauphin.

54 XIX. Au même. Sur la conversion de la duchesse de la Vallière,

et les ménagemens qu'exigeoit sa foiblesse. XX. Au même. Sur le même sujet. XXI. Au même. Comment une ame peut conserver le repos dans l'agitation des affaires.

59 XXII. Au même. Sur la conduite de Dieu à l'égard de madame

de la Vallière, et sur l'horreur que nous devons avoir de nous

mêmes, en nous considérant à la lumière de la vérité. 62 XXIII. Au même. Sur la résolution de madame de la Vallière,

de se faire Carmélite. XXIV. Au même. Sur sa nouvelle disgrâce. XXV. Au même. Sur le même sujet, et sur la persévérance de

madame de la Vallière. XXVI. A M. Dirois. Sur les longueurs qu'il éprouvoit à l'égard

de la traduction italienne du livre de l'Exposition, et sur quelques ouvrages imprimés à Rome.

69 XXVII. Au maréchal de Bellefonds. Sur les avantages de la re

traite, la grandeur de l'homme, et le mépris du monde. 28 XXVIJI. A Ferdinand de Furstemberg, évêque et prince de Paderborn. Il loue son génie, son savoir et ses vertus.

73 XXIX. Au maréchal de Bellefonds. Sur la traduction du Nouveau Testament, imprimée à Mons.

75 XXX. Au même. Sur les effets de la puissance miséricordieuse de Dieu, et la droiture du coeur.

27. XXXI. A dom Mabillon, religieux Bénédictin. Il lui témoigne la

satisfaction qu'il aura de le posséder à Saint-Germain. 79 XXXII. Au maréchal de Bellefonds. Sur la maladie de son fils. 80 XXXIII. A Louis XIV. Sur les caractères d'une véritable conver

sion. XXIV. Au même. Sur l'obligation où il étoit de travailler au sou

lagement de son peuple, et sur les moyens d'y réussir. 86 INSTRUCTION donnée à Louis XIV. Quelle est la dévotion d'un Roi.

92 XXXV. A M. Dirois. Sur la traduction italienne de l'Exposition.

98 XXXVI. Extrait d'une lettre de M. de Pontchateau à M. l'évêque

de Castorie. Sur le livre de l'Exposition de la Foi catholique. 99

82

XXXVII. Extrait d'une lettre de M. l'évêque de Castorie à M. de

Pontchateau. Sur le même sujet. XXXVIII. Du même à M. de Pontchateau. Sur le même ousrage.

Page 103

Ibid.

XXXIX. Extrait d'une lettre du même , où il fait l'éloge de M. de Condom.

102 XL. De M. de Pontchateau à M. de Castorie. Sur M. de Condom.

Ibid. XLI. Au même. Sur un Mémoire de M. de Condom, au sujet de son livre de l'Exposition.

103 XLII. Réponse de M. de Condom aux observations de M. de Castorie sur le livre de l'Exposition.

104 XLIII. De M. de Castorie à M. de Pontchateau. Sur les raisons qu'il a eues de ne point écrire à M. de Condom.

107 XLIV. Du même à M. de Condom. Il approuve ses raisons pout ne rien changer dans son Exposition.

Ibid. XLV. Au maréchal de Bellefonds. Il lui parle da dessein que l'on

avoit eu de le rappeler, et de quelques-uns de ses écrits. 109 XLVI. A M. Dirois. Sur les ouvrages d'Holstenius, l'état des vier

ges au temps de Dioclétien, la morale corrompue, et différentes traductions du livre de l'Exposition.

INC XLVII. A M. de Castorie. Il lui envoie la traduction latine de son

Exposition, et lui donne de grands éloges et à ses ouvrages. 113 XLVIII. Réponse de M. de Castorie. Il loue le zèle de M. de Con

dom, qui l'avoit porté à faire composer une traduction latine du livre de l'Exposition.

114 XLIX. Au maréchal de Bellefonds. Sur la nécessité de s'oublier

soi-même, l'esprit qu'on prend dans l'Ecriture sainte, et les dispositions de M. le Dauphin.

115 L. A M. le Roi, abbé de Haute-Fontaine. Il l'exhorte à ne point

publier sa réponse à la lettre de M. de Rancé, contre sa Disser

tation sur cerlaines pénitences usitées à la Trappe 117 LI. Extrait d'une lettre da mardihul de Bellefonds à Bossuet, sur les disputes du temps.

122 LII. Au maréchal de Bellefonds. Il lui donne des avis relatifs aux

disputes présentes, et lui fait connoître ses sentimens sur le fait de Jansenius.

123 LIII. A la reverende mère Abbesse, et aux Religieuses de Port

Royal. Il les exhorte à donner à leur archevêque une marque

de leur obéissance, en signant le Formulaire; et leur démontre · qu'elles y sont tenues.

LIV.

126

LIV. A M ***. Il lui envoie l'extrait d'une lettre de M. l'évêque

d'Alet, sur la signature du Formulaire, et sur les Religieuses

de Port-Royal

Page 163

DE L'AUTORITÉ DES JUGEMENS ECCLÉSIASTIQUES, ou

SONT NOTÉS LES AUTEURS DES SCHISMES ET DES HÉRÉSIES. Précis de

cet ouvrage.

166

LV. A M. Michel-Ange Ricci. Il fait l'éloge de son mérite et de

ses vertus.

183

LVI. Au R. P. Laurent de Laurea. Il relève l'approbation qu'il a
donnée au livre de l'Exposition.

784

LVII. De M. de Castorie à M. de Condom. Il lui fait ses excuses de

la négligence et de l'infidélité avec laquelle son livre de l'Expo-

sition a été imprimé en Hollande.

185

LVIII. A M. de Castorie : Sur l'édition latine du livre de l'Exposi-

tion, faite en Hollande.

186 ·

LIX. Au cardinal Cibo. Il relève ses rares vertus, et fait l'éloge du

Siege apostolique.

187

LX. A Innocent XI. Il lui témoigne sa reconnoissance de l'appro-

bation qu'il a accordée à son livre de l'Exposition, l'instruit du
plan sur lequel Louis XIV vouloit que M. le Dauphin fût formé.

189

LXI. Du cardinal Cibo. Il témoigne à Bossuet l'affection et l'estime

de Sa Sainteté pour lui.

196

LXII. Au maréchal de Bellefonds. Sur l'extrême douceur dont Jé-

rémie, et surtout Jésus-Christ, nous ont donné l'exemple. 192

LXIII. A M. Nicaise, chanoine à Dijon. Jugement qu'il porte des

différens écrits de M. Spon.

199

LXIV. Au cardinal Cibo. Sur la lettre qu'il écrit à Sa Sainteté,

pour l'instruire de la méthode que l'on suivoit dans l'éducation

de M. le Dauphin.

LXV. Du curdinal Cibo. Il fait l'éloge de la lettre au Pape , sur

l'éducation de M. le Dauphin.

202

LXVI. Au cardinal Cibo. Sur une nouvelle édition du livre de l'Ex-

position.

204

LXVII. Au pape Innocent XI. Sur la vraie manière de renouveler

dans les cours le respect pour le saint Siege.

205

LXVIII. Du cardinal Cibo. Il donne des éloges à la nouvelle édition

du livre de l'Exposition.

207

LXIX. De M. de Castorie à M. de Condom. Sur l'Avertissement

Bossuet. XXXVII.

que Bossuet avoit mis à la tête de son Exposition, et le débit de la traduction flamande.

Page 208 LXX. A M. Spon, docteur en médecine. Il loue ses écrits, et lui

donne quelques avis pour la suite de ses travaux. 210 LXXI. Au même. Il le remercie de l'ouvrage qu'il lui a envoyé. 211 LXXII. A M. Mignard, premier peintre du Roi. Sur la mort de sa fille.

212 LXXIII. Au cardinal Cibo. Zėle du prélat envers les hérétiques.

Moyens de les ramener à la vérité. Empressement de Bossuet, pour voir ses ouvrages approuvés du Pape.

213 LXXIV. A M. de Castorie. Sur la nouvelle édition latine du livre de l'Exposition.

214 LXXV. Au même. Il lui envoie son Discours sur l'Histoire uni

verselle, et lui propose de faire parvenir des exemplaires de l'Erposition en Suède et dans les pays du Nord.

215 LXXVI. De M. de Castoric à Bossuet. Sur les moyens de répandre

dans le Nord l'Exposition de la Foi; sur le livre de Frédéric Spanheim, la Réponse à la lettre de Spon; et sur le libelle intitulé La Politique du Clergé de France.

217 LXXVII. Réponse de Bossuet à la précédente.

221 LXXVIII. A M. Dirois. Il lui annonce son Discours sur l'Histoirs universelle.

223 LXXIX. A M. de Rance, abbe' de la Trappe. Sur un ecclésiastique

que cet abbé l'avoit prié d'ordonner, et sur le projet d'une retraite à la Trappe.

223 LXXX. A M. Nicaise. Sur le Traité de la Nature et de la Grace

du P. Malebranche, et la réponse de M. Arnauld à la lettre de

M. Spon. LXXXI. De M. de Castorie à Bossuet. Il parle de plusieurs fails

concernant le livre de l'Exposition, relève le mérite du Discours sur l'Histoire Universelle, et presse Bossuet de réfuter Spanheim.

226 LXXXII. A M. de Castorie. Sur la réfutation qu'il désiroit faire de

Spanheim, les fruits de l'Exposition en Suède, la paix de l'Eglise de Hollande, l'assemblée prochaine du Clergé de France, et autres

327 LXXXIII. Au même. Sur les corrections à faire dans une nouvelle édition du Discours sur l'Histoire universelle.

229 LXXXIV. A M. Dirois. Sur les approbateurs et le traduçleur de

son Exposition, et la prochaine assemblée du Clergé. 230

225

points.

LXXXV. A M. de Rancé. Sur les obstacles à son voyage de la

Trappe, et la prochaine assemblée du Clergé. Page 232 LXXXVI. Bref d'Innocent XI à M. de Condom, Il lui déclare qu'il

lui a remis les droits pour l'expédition de ses bulles pour l'évêché de Meaux.

233 LXXXVII. Au pape Innocent XI. Il lui témoigne sa reconnois

sance et les sentimens de son respect et de son aitachement. 234 LXXXVIII. De M. de Castorie à M. de Condom Sur les fruits du

livre de l'Exposition, les mauvais effets de celui du P. Crasset, et les plaintes des Calvinistes transfuges de France contre les Catholiques.

235 LXXXIX. A M. Dirois. Sur la Régale, l'assemblée du Clergé, la

nomination du prélat Ricci au cardinalat, et quelques autres objets.

· 239 XC. De M. de Castorie à M. de Condom. Sur l'Apologie pour les

Catholiques, composée par M. Arnauld, et le Discours sur l'His'toire universelle.

245 XCI. Au cardinal d'Estrées. Il lui parle des difficultés proposées

sur quelques endroits de son sermon, prêché à l'ouverture de l'assemblée de 1681, lui rend compte des motifs qui l'ont dirigé dans la composition de ce discours.

242 XCII. A M. Dirois. Sur les différens objets qui devoient se traiter dans l'assemblée actuelle du Clergé.

. 249 XCIII. Au mêne : Sur la distribution de quelques-uns de ses ouvrages.

254 XCIV. Au même. Sur l'origine et les fondemens de la Régale. 255 XCV. Au même. Sur la lettre et le procès-verbal de l'assemblée,

touchant la Régale, et la manière dont on se proposoit de traiter les points de morale.

258 XCVI. A M. de Rance. Il parle d'un ouvrage de cet abbé, et déplore la corruption du siècle.

260 XCVII. A M. Dirois. Sur le projet de Censure et le Corps de Doc

trine, qu'il avoit été chargé de dresser par l'Assemblée, et sur la manière dont on devoit procéder à l'égard des différentes propositions qui méritoient d'être censurées.

262 XCVIII. Au même. Sur les funestes conséquences de la décision

que Rome méditoit en faveur de l'infaillibilité des Papes : la ném cessité de condamner sans réserve toutes les propositions que l'Assemblée devoit censurer : en quoi consiste la véritable grandeur du saint Siege.

266 XCIX. A M. de Rancé. Sur l'ouvrage de cet abbé, deux Orai

« PrécédentContinuer »