L'architecture religieuse au XIXe siècle: entre éclectisme et rationalisme

Couverture
Presses Paris Sorbonne, 2006 - 363 pages
Après la formidable vitalité de la Contre-Réforme et un XVIIIe siècle qui préféra revenir aux formes néo-classiques, avant les innovations majeures des frères Perret et de Le Corbusier au XXe siècle, le XIXe siècle est une période singulière en matière d'architecture religieuse. Une période singulièrement plurielle ! Coïncidant avec le retour du catholicisme comme religion d'état et une pratique religieuse de type néo-janséniste, l'art religieux de cette période s'illustre dans la défense et l'illustration de styles divers dont émerge le néo-roman allant du Rundbegenstil du premier tiers du siècle jusqu'au néo-byzantin. A cette problématique purement stylistique se greffe la question nouvelle d'une fabrication plus rationnelle et plus économique des lieux de cultes ainsi que leur insertion dans un paysage de plus en plus urbanisé. Bientôt quand l'homme se rendra à l'usine pour assurer sa survie alimentaire quand son ancêtre se rendait à l'église pour assurer son salut, les nouveaux édifices monumentaux sur lesquels les yeux s'arrêteront né seront plus les flèches des cathédrales mais les cheminées d'usines.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

Au sujet des clochers porches

Table des matières

Questions styListiques
13
en architecture 18351849
35
Carmen Popescu
83
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques