Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 10 sur 18 pour ... cela continue.... Si vous « voyiez les pauvres chaumières que nous habitons,....
" ... cela continue.... Si vous « voyiez les pauvres chaumières que nous habitons, la « pauvre nourriture que nous prenons, vous en seriez « touché ; cela vous dirait mieux que nos paroles que « nous n'en pouvons plus et qu'il faut nous diminuer.... "
L'abbé Galiani et la question du commerce des blés à la fin du règne de Louis XV - Page 81
de Eugène Gaudemet - 1899 - 233 pages
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les origines de la France contemporaine, Volume 1

Hippolyte Taine - 1876
...vous dirait mieux que nos « paroles que nous n'en pouvons plus et qu'il faut nous « diminuer.... Ce qui nous fait bien de la peine, c'est que « ceux...payons les tailles et tout plein d'ustensiles, et les ecclé« siastiques et nobles, qui ont les plus beaux biens, ne « payent rien de tout cela. Pourquoi...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire du servage, ancien et moderne

Amédée Villard - 1879 - 611 pages
...nous habitons, la pauvre nourriture que nous pre» nons, vous en seriez touché.... Ce qui nous fait de la » peine, c'est que ceux qui ont le plus de bien, paient le « moins. Nous payons les tailles avec une foule d'acces» soires, et le clergé et les nobles,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La France en 1789: la société, le gouvernment, l'administration

Alfred Pizard - 1882 - 316 pages
...l'élection de Langres, dans des doléances saisissantes, résumait ainsi les vœux du commun peuple : « Ce qui nous fait bien de la peine, c'est que ceux qui ont le plus de biens paient le moins. Pourquoi donc estce que ce sont les riches qui paient le moins et les pauvres...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La France en 1789: la société, le gouvernment, l'administration

Alfred Pizard - 1882 - 316 pages
...l'élection de Langres, dans des doléances saisissantes, résumait ainsi les vœux du commun peuple : « Ce qui nous fait bien de la peine, c'est que ceux qui ont le plus de biens paient le moins. Pourquoi donc estce que ce sont les riches qui paient le moins et les pauvres...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire du prolétariat, ancien et moderne

Amédée Villard - 1882 - 718 pages
...nous habitons, la pauvre nourriture que nous » prenons, vous en seriez touché. . . Ce qui nous fait de la » peine, c'est que ceux qui ont le plus de bien paient le » moins. Nous payons les tailles avec une foule d'acces» soires, et le clergé et les nobles,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire du prolétariat, ancien et moderne

Amédée Villard - 1882 - 718 pages
...nous habitons, la pauvre nourriture que nous » prenons, vous en seriez touché. . . Ce qui nous fait de la » peine, c'est que ceux qui ont le plus de bien paient le » moins. Nous payons les tailles avec une foule d'acces» soires, et le clergé et les nobles,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Revue des questions historiques, Volume 33

Gaston Louis Emmanuel Du Fresne marquis de Beaucourt, Paul Allard, Jean Guiraud - 1883
...pauvres chaumières que nous habitons, la pauvre nourriture que nous prenons, vous en seriez touché... Ce qui nous fait bien de la peine, c'est que ceux qui ont le plus de biens paient le moins... Pour quoi donc est-ce que ce sont les riches qui paient le >noins et les pauvres...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les origines de la France contemporaine

Hippolyte Taine - 1895 - 157 pages
...touché; cela vous dirait mieux que nos paroles que nous n'en pouvons plus et qu'il faut nous diminuer. 20 Ce qui nous fait bien de la peine, c'est que ceux...bien payent le moins. Nous payons les tailles, et les ecclésiastiques et nobles, qui ont les plus beaux biens, ne payent rien de tout cela. Pourquoi...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les origines de la France contemporaine

Hippolyte Taine - 1895 - 157 pages
...bien de la peine, c'est que ceux qui ont le plus de bien payent le moins. Nous payons les tailles, et les ecclésiastiques et nobles, qui ont les plus beaux biens, ne payent rien de tout cjela. Pourquoi donc est-ce que ce sont les riches qui payent le 25 moins et les...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Lectures sur la société française aux XVIIe et XVIIIe siècles

Amédée Gasquet - 1896 - 318 pages
...touché. Cela vous dirait mieux que nos paroles que nous n'en pouvons plus et qu'il faut nous diminuer. Ce qui nous fait bien de la peine, c'est que ceux qui ont le plus de bien paient le moins. Nous payons la taille et tout plein d'ustensiles (?) et les ecclésiastiques et les'nobles,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF