Images de page
PDF
ePub

DESCRIPTION

GÉNÉRALE

DE LA CHINE.

[ocr errors]

GÉNÉRALE

DE LA CHINE,

O V

TABLEAU DE I/ÉTAT ACTUEL

DE CET EMPIRE;

Contenant, I°. la Description topographique des quinze Provinces qui le composent, celle
de la Tartarie, des Isles, fit autres pays tributaires qui en dépendent; le nombre fit la -
situation de ses Villes, l'état de fa Population, les productions variées de son Sol, &. les
principaux détails de son Histoire Naturelle; 2°. un précis des connoissances le plus récemment
parvenues en Europe fur le Gouvernement, la Religion, les Mœurs 6k les Usages, les Arts
& les Sciences des Chinois. , ftjlx ^òjJo***-*- t

Rédige par M. l'Abbé GROSlERj Chanoine de S.Louis du Louvre.

[graphic][merged small]

Chez Moutard, Imprimeur - Libraire de la Reine, de Madame,
Si de Madame Comtesse D'artois, rue des Mathurins, Hôtel de Cluni,

M. DCC. LXXXV.
Avec Approbation, & Privilege du Roi

[ocr errors][graphic][merged small]

LIVRE PREMIER.

TcHONG-KOUÉ ou Royaume du milieu (*), estle nom que les Chinois donnent à leur Empire. Les Mongous

(*) Les Chinois se regardent comme le peuple le plus favorisé de la Nature; avant que le commerce des Européens eût rectifie leur géographie, ils croyoient que la Chine occupoit le milieu de la terre, & que tous les autres Royaumes, dont ils faisoient monter le nombre à soixante-douze , étoient dispersés en forme de petites ides autour de leur Empire, comme autant de satellites destinés à décorer leur planete. L'habileté des Européens dans les sciences les étonna beaucoup; ils ne pouvoient concevoir comment ils étoient parvenus à les porter si loin, fans le secours des Livres Chinois. Ils en devinrent plus modestes, car après s'étre regardés long-temps comme le seul peuple à qui la Nature avoit donné des yeux, tandis que tous les autres hommes étoient aveugles, ils ne purent s'empêcher de convenir que les Européens avoienc au moins un ail.

« PrécédentContinuer »