Recueil de romans historiques. ...

Couverture
1747
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 124 - Les Historiens n'en ont rapporté que la moindre partie; mais j'ai trouvé des Mémoires qui m'apprennent des particularités qu'ils ont ignorées, ou négligé de donner au Public ; elles m'ont paru si illustres, et j'en ai été tellement touché, que je n'ai pu résister à la passion de les écrire20.
Page 241 - Sire , que nous n'étions pas nés l'un pour l'autre. » Donnez à vos peuples une Reine, fans qu'il vous » en coûte un crime : vous ne m'auriez jamais fait » confentir à le partager avec vous.
Page 257 - ... que Duc d'Anjou. A peine fe fut-il habillé avec tout le foin d'un homme qui veut plaire , qu'il alla chez Monfieur de Guife.
Page 215 - D'abord on efpéra de la jeuneflè ; mais la violence du mal l'emporta. Le Prince de Portien connut qu'il falloit mourir , & on l'en avertit : il s'y difpofa avec confiance ; il fit venir Madame de Portien & fa fœur. « La mort. leur dit« il d'un ton aïïèz ferme} rompt une union digne u d'une plus longue-durée.
Page 265 - La joie qui brilloit dans les yeux du Prince , & le froid que lui témoigna Mademoifelle de Portien, fit entrevoir au Roi une partie de la vérité ; il fut convaincu ce jour-là de la paffion de M.
Page 269 - Monfieur de Strozzi. Cependant Monfieur de Guife s'eftimoit le plus heureux de tous les hommes. Le défefpoir du Roi, dont il voyoit tant de marques, lui donnoit une joie fenfible.
Page 246 - Loire contre ces fiers ennemis, on enfevelilloit fes exploits dans l'oubli : on ne relevoit que ceux de Monfieur de Guife.
Page 251 - lui a imputés : j'aime mieux convenir de bonne » foi que j'ai eu tort. & qu'il n'y avoit rien au mon» de qui me dût faire oublier Mademoifelle de Por
Page 267 - Mademoifelle dePor» ûerv ) & je la fupplie de ne m'en point dire ; car je « me fuis repentie de les avoir entendus dans un » temps où je pouvois les entendre , & préfentc...
Page 262 - Roi ; accor•a dez-moi votre amitié ; fouffrcz que je vous aime ; » c'eft tout ce que je vous demande ».

Informations bibliographiques