Observations et mémoires sur la physique, sur l'histoire naturelle et sur les arts et métiers, Volumes 82 à 83

Couverture
Hôtel de Thou, 1816
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 51 - Dulong ont cherché à constater par des expériences les lois de la dilatation des solides, des liquides et des fluides élastiques à de hautes températures. Ils ont prouvé qu'à ces hautes températures la dilatation des métaux, par exemple du fer, suit une marche plus rapide que celle du thermomètre de mercure , et celui-ci une marche plus rapide que celle du thermomètre à air. Ainsi le même degré de chaleur donne pour différeus instrumens, Thermomètre d'air 3oo.
Page 80 - Chevreuil a analysé l'urine d'un diabétique au commencement de la maladie; en concentrant cette urine en sirop clair, et l'abandonnant à elle-même, il a obtenu la substance sucrée sous la forme de petits cristaux semblables à ceux qui se produisent dans le sirop de raisin. Il croit que le sucre liquide des végétaux n'est point une espèce particulière, mais une combinaison d'un sucre cristallisable, dont l'espèce peut varier, avec un autre principe qui surmonte la force de cohésion du...
Page 266 - Sciences, le 13 mai 1816, sur la possibilité de faire vivre des mollusques fluviatiles dans les eaux salées , et des mollusques marins dans les eaux douces , considérée sous le rapport de la géologie. Des belles expériences de ce savant naturaliste , il résulte « 1.° que les » mollusques fluviatiles périssent très-prompte» ment lorsqu'on les plonge subitement de l'eau » douce, dans l'eau salée au degré de nos mers, >» ou dans des eaux chargées de gaz acide car...
Page 416 - Il est bien. remarquable qu'alors elle se trouve bien plus électrique dans le mercure qu'elle ne l'étoit avant le refroidissement : celui-ci lui a donc procuré un surcroît de pouvoir. Lorsque la tension électrique est considérable, la tige ne s'éteint dans du mercure à o°, qu'après un séjour de 60* : il ne lui en faut que 3o lorsque la tension est moins forte. Elle devient inexcitable dans du mercure à — 18° cent, à la seconde immersion , ou dans une seconde de temps, quelle que soit...
Page 337 - ... cette étamine devoit être attachée; que les deux lobes latéraux de la lèvre inférieure sont légèrement altérés, dans la même proportion que les deux étamines correspondantes; et que le lobe moyen de cette même lèvre, auquel correspondent les deux grandes étamines, est probablement la seule partie de la corolle des labiées qui ait conservé sans aucune altération tous ses caractères primitifs; d'où il résulte que cette partie de la corolle doit être préférée aux autres...
Page 252 - Pinej et Percy. Traité des Fluides incoercibles. Ici commence en quelque sorte une seconde partie qui est précédée d'une introduction particulière , où l'auteur a exposé les principales hypothèses imaginées pour expliquer les phénomènes de la lumière, de la chaleur, de l'électricité et du ma/, • gnelisme.
Page 195 - ... tenir uniquement à l'action individuelle des particules des corps sur la lumière, sans aucun rapport quelconque avec leur état d'agrégation. Ce phénomène est analogue à celui qu'on observe dans les plaques de cristal de roche, quand on y transmet les rayons lumineux parallèlement à l'axe de cristallisation. Dans ce cas , la force qui produit la double réfraction et la polarisation régulière est devenue nulle, puisqu'elle...
Page 197 - L'huile essentielle de -citron, au contraire, et la dissolution du camphre dans l'alcool , la font tourner de gauche à droite. Ainsi l'on retrouve dans les fluides l'opposition déjà connue entre les actions de ce genre dans des plaques de cristal de roche, toutà-fait semblables par les caractères extérieurs. Si l'on prend deux liquides qui fassent ainsi tourner la lumière en sens...
Page 54 - ... les expose aux rayons solaires. Mais , ne voulant point nous écarter de notre but principal, qui est de chercher à déterminer la nature de la substance des chimistes hollandais , nous ne ferons qu'indiquer ici ces divers phénomènes , nous proposant d'en traiter plus particulièrement dans un second travail. Dans tous les cas , il faut , pour obtenir un résultat identique , laver cette huile avec une petite quantité d'eau distillée qui enlève tout à-la-fois et l'acide et la matière...
Page 427 - Si l'on fait refroidir une tige de verre jusqu'à o' ou au-dessous, dans les temps où elle est naturellement très-électrique, et qu'on l'approche ensuite brusquement du feu pour élever sa température à -f- 60* cent, environ, on la trouve inexcitable dans le mercure, lorsqu'elle est revenue à la température libre, ou si elle est encore foiblement électrique, son électricité a changé de nature ; ce qui prouve que son pouvoir n'est plus dans 'le même rapport de force avec celui du mercure....

Informations bibliographiques