An Analytical and Practical French Grammar

Couverture
Maynard, Merrill & Company, 1892 - 10 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 518 - Voir, 3. to see. voyant vu je vois tu vois il voit nous voyons vous voyez ils voient je...
Page 457 - Aceste. Mentor, ayant achevé de mettre les ennemis en désordre, les tailla en pièces," et poussa les fuyards" jusque dans les forêts. Un succès si inespéré fit regarder Mentor comme un homme chéri et inspiré des dieux. Aceste, touché de reconnaissance, nous avertit...
Page 413 - ... le mépriser. Soyez donc le digne fils d'Ulysse ; montrez un cœur plus grand que tous les maux qui vous menacent. « La douceur et le courage du sage Mentor me charmèrent , mais je fus encore bien plus surpris quand je vis avec quelle adresse il nous délivra des Troyens.
Page 444 - Je vois bien , répondit-il , ô étranger, que les dieux , qui vous ont si mal partagé pour tous les dons de la fortune, vous ont accordé une sagesse qui est plus estimable que toutes les prospérités. En même temps il retarda le sacrifice, et donna avec diligence les ordres nécessaires pour prévenir l'attaque dont Mentor l'avait menacé.
Page 516 - Indie, prés. je tiens, tu tiens, il tient, nous tenons, vous tenez, ils tiennent, je viens, tu viens, il vient, nous venons, vous venez, ils viennent.
Page 381 - On apporta dans des corbeilles tous les fruits que le printemps promet et que l'automne répand sur la terre. En même temps, quatre jeunes nymphes se mirent à chanter.
Page 445 - Les bœufs mugissants et les brebis bêlantes venaient en foule, quittant les gras pâturages, et ne pouvant trouver assez d'étables pour être mis à couvert. C'étaient de toutes parts des cris confus de gens qui se poussaient les uns les autres , qui ne pouvaient s'entendre , qui prenaient dans ce trouble un inconnu pour leur ami, et qui couraient , sans savoir où tendaient leurs pas.
Page 524 - I je résous, tu résous, il résout, nous résolvons, vous résolvez, ils résolvent. je ris, tu ris, il rit, nous rions, vous riez, ils rient. je suffis, tu suffis, il suffit, nous suffisons, vous suffisez, ils suffisent. je suis, tu suis, il suit, nous suivons, vous suivez, ils suivent.
Page 387 - ... dans les ondes. Profitez d'un si triste exemple. Après son» naufrage, vous n'avez plus rien à espérer, ni pour le revoir, ni pour régner jamais dans l'île d'Ithaque après lui : consolezvous de l'avoir perdu, puisque vous trouvez ici une divinité prête à vous rendre heureux, et un royaume qu'elle vous offre. La déesse ajouta à ces paroles de longs discours pour montrer combien Ulysse avait été heureux auprès d'elle : elle raconta...
Page 358 - ... elle était tapissée d'une jeune vigne qui étendait ses branches souples également de tous côtés. Les doux zéphyrs conservaient en ce lieu, malgré les ardeurs du soleil, une délicieuse fraîcheur; des fontaines, coulant avec un doux murmure sur des prés semés d'amarantes et de 30 violettes, formaient en divers lieux des bains...

Informations bibliographiques