Histoire de la littérature Hindoui et hindoustani: Biographie et bibliographie

Couverture
Printed under the auspices of the Oriental Translation Committee of Great Britain and Ireland, 1839
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 562 - of the Book of common prayer, and the administration of the sacraments and other rites and ceremonies according to the use of the church of England, translated into the
Page 574 - Steward's Historical Anecdotes, with a sketch of the History of England, and her connexion with India. Translated by Rev. WT Adam. Anglo-Hindawee. — Calcutta, printed at the Calcutta
Page 31 - ou Statistique et histoire de l'Hindoustan , le plus important des ouvrages d'Afsos, dont on n'a malheureusement imprimé à Calcutta que la première partie 2 , la mort de l'auteur ne lui ayant pas permis d'achever la publication de ce travail, certainement supérieur à la plupart des ouvrages orientaux de ce genre. Toutefois il paraît qu'il existe en manuscrit à la bibliothèque du
Page xv - second volume, les morceaux les plus longs et les analyses. Ce sera la partie vraiment anthologique. Elle se composera : 1° d'Extraits et d'Analyses des principaux ouvrages hindi; 2° de la Liste des ouvrages élémentaires publiés sur l'hindoustani ; 3° sous le titre
Page 231 - il est toutefois entremêlé de vers 2 . On en avait commencé une édition à Calcutta, en 1802, édition qui devait faire partie du Hindee Manual; mais il n'en a paru que 48 pages. La seconde édition a vu le jour
Page 602 - themselves with the Bodies of their deceased Husbands, is a practice repugnant to the natural feelings and inconsistent with moral duty. Thèse rédigée en hindoustani (caractères
Page 385 - y commande la tolérance universelle, mais encore il défend de disputer avec ceux d'une autre croyance. Il défend aussi le meurtre, le vol et les autres mauvaises actions ; il recommande la pratique de toutes les vertus, et principalement une philanthropie universelle, et l'hospitalité envers les étrangers et les voyageurs
Page 95 - près de Sirhind. Il y éleva un math, c'est-à-dire un couvent et un temple où il initia beaucoup de gens à sa croyance, qui consistait dans l'adoration d'un seul Dieu, sans aucune forme de culte extérieur. Son système tient le milieu entre la philosophie védanta et celle des
Page 486 - aussi musicien. Sûrdâs était aveugle; il vivait vers la fin du xvi* siècle et dans la première moitié du xvn*.
Page 564 - de ceux qui s'occupent des langues de l'Inde. Collection (A) of moral Precepts and Reflections, gathered from various sources , in English and Hindustani. — 2

Informations bibliographiques