Normandie et Bretagne

Couverture
Peeters, 1876 - 220 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 24 - Enfin Malherbe vint, et, le premier en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence. D'un mot mis en sa place enseigna le pouvoir. Et réduisit la muse aux règles du devoir.
Page 9 - A qui réserve-t-on ces apprêts meurtriers ? Pour qui ces torches qu'on excite ? L'airain sacré tremble et s'agite... D'où vient ce bruit lugubre ? où courent ces guerriers Dont la foule à longs flots roule et se précipite? La joie éclate sur leurs traits, Sans doute l'honneur les enflamme ; Ils vont pour un assaut former leurs rangs épais : Non, ces guerriers sont des Anglais, Qui vont voir mourir une femme.
Page 60 - amis, si mon père était ici, vous auriez confiance » en lui. Pour moi, je ne suis qu'un enfant; mais » par mon courage je me montrerai digne de vous » commander. Si j'avance, suivez-moi ; si je recule, » tuez-moi; si je meurs , vengez-moi.
Page 72 - Dinan, mériteraient seuls d'attirer les voyageurs; mélange continuel de rochers et de verdure, de grèves et de forêts, de criques et de hameaux, d'antiques manoirs de la Bretagne féodale et d'habitations modernes de la Bretagne commerçante. Celles-ci ont été construites en un temps où les négociants de Saint-Malo étaient si riches que, dans leurs jours de goguettes, ils fricassaient des piastres, et les jetaient toutes bouillantes au peuple par les fenêtres.
Page 121 - O joie! ô triomphe! ô mystère! Il est né, l'enfant glorieux, L'ange que promit à la terre Un martyr partant pour les cieux 2!
Page 100 - Qui aurait vu Jeff au pardon aurait eu le cœur réjoui. Mais qui l'aurait vue sur son lit eût pleuré de pitié pour elle ; Pour la pauvre fille malade, aussi pâle qu'un lis d'été. Elle disait à ses compagnes assises sur le banc de son lit : « Mes compagnes, si vous m'aimez, au nom de Dieu, ne pleurez pas. Vous savez bien, il faut mourir: Dieu lui-même est mort, mort en croix.
Page 21 - Dieu unique et véritable, notre créateur et maître, ne peut pas être connu avec certitude, par la lumière naturelle de la raison humaine, au moyen des choses qui ont été créées; qu'il soit anathème.
Page 101 - Pour que j'aille, sans tarder, attendre mes compagnes dans le paradis. » Sa prière était à peine finie, qu'elle pencha la tête ; Elle pencha la tête et puis ferma les yeux. En ce moment, on entendit le rossignol qui chantait encore au courtil : « Heureuses les jeunes personnes qui meurent au printemps! « Heureuses les jeunes personnes que l'on couvre de fleurs nouvelles!
Page 13 - Roi! je t'ai gardé loin des grandeurs humaines. Tu t'es réfugié du trône dans les chaînes. Va, mon fils, bénis tes revers. Tu n'as point su des rois l'esclavage suprême, Ton front du moins n'est pas meurtri du diadème , Si tes bras sont meurtris de fers.
Page 101 - Heureuses les jeunes filles qui meurent au printemps! Comme la rose quitte la branche du rosier, la jeunesse quitte la vie. Celles qui mourront avant huit jours, on les couvrira de fleurs nouvelles, et du milieu de ces fleurs elles s'élèveront vers le ciel comme le passe-voie du calice des roses.

Informations bibliographiques