Histoire de France: depuis les temps les plus reculés jusqu'en 1789

Couverture
Furne, 1857 - 16 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 525 - Nous, considérant que notre royaume est dit et nommé le royaume des Francs et voulant que la chose en vérité soit accordant au nom et que la condition des gens soit amendée par nous et la venue de notre nouveau gouvernement; par délibération de notre grand...
Page 285 - Juifs;' mais doit l'homme lay, quand il oist mesdiro de la foi chrestienne, défendre la chose non pas seulement de paroles, mais à bonne épée tranchante, et en frapper les mesdisants et mécréants à travers du corps tant qu'elle y pourra entrer (i).
Page 430 - Que ta très-grande fatuité sache que nous ne sommes soumis à personne pour le temporel; que la collation des églises et des prébendes vacantes nous appartient par le droit royal ; que les fruits en sont à nous; que les collations faites et...
Page 531 - Jeanne, ou l'une des deux, si l'autre venait à mourir, auraient en héritage, lorsqu'elles seraient en âge d'être mariées, le royaume de Navarre et les comtés de Champagne et de Brie...
Page 288 - femme qui avoit nom Sarrette, » dit toujours le même historien, « et qui plaidoit en la cour « du roi, lui dit : Fi, fi, dusses-tu être roi de « France, moult mieux seroit qu'un autre fût « roi que toi; car tu es roi tant seulement des « frères mineurs, des frères prêcheurs , des « prêtres et des clercs : grand dommage est que « tu es roi de France , et c'est grand merveille (i) Vie de Saint-Louis, par le confesseur, p. 3i4, « que tu n'es bouté hors du royaume.
Page 248 - Les remèdes mêmes sont devenus des maux. Le pape n'a vaincu le mysticisme indépendant qu'en ouvrant lui-même de grandes écoles de mysticisme, je parle des ordres mendiants. C'est combattre le mal par le mal même; c'est entreprendre la chose difficile et contradictoire entre toutes, vouloir régler l'inspiration, déterminer l'illumination, constituer le délire!
Page 527 - Comme il pourrait être qu'aucuns par mauvais conseil et par faute de bons avis, tomberait en déconnaissance de si grand bienfait et de si grande grâce, et qu'il voudrait mieux demeurer en la chétivité de servitude que venir à l'état de franchise, nous vous mandons et commettons que de telles personnes pour l'aide de notre présente guerre, vous leviez si suffisamment et grandement comme la condition et richesses des personnes pourront bonnement suffire.
Page 163 - Le pape renouvelle la défense de se servir des livres de la physique d'Aristote, mais seulement « jusqu'à ce qu'ils aient été examinés et purgés de tout soupçon d'erreur ». Il ne parle pas de la métaphysique.
Page 412 - ... au Christ son époux en a reçu les dons, les grâces les plus amples, spécialement le don de liberté. Il a voulu que l'adorable épouse régnât comme mère sur les peuples fidèles. Qui donc ne redoutera de l'offenser, de la provoquer? Qui ne sentira qu'il offense l'époux dans l'épouse? Qui osera porter atteinte aux libertés ecclésiastiques contre son Dieu et son seigneur? Sous quel bouclier se cachera-t-il pour que le marteau de la puissance d'en haut ne le réduise en poudre et en cendre?...
Page 510 - France, en la maniere que dessus est dit, avons juré et promis par nos serments, leaument et en bonne foy, par 'pour) nous et nos hoirs, aux comtés d'Auxerre et de Tonnerre, aux nobles et aux communs desdits comtés , leurs alliés et adjoints, que nos, en la subvention de la...

Informations bibliographiques