Les mots qui restent

Couverture
E. Bouillon, 1901 - 244 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 196 - Je n'ai plus rien du sang qui m'a donné la vie ; Ce sang s'est épuisé , versé pour la patrie ; Ce sang coula pour vous ; et , malgré' vos refus , Je crois valoir au moins les rois que j'ai vaincus: Et je n'offre en un mot à votre âme rebelle Que la moitié d'un trône où mon parti m'appelle.
Page 2 - Soldats, venez vous ranger sous les drapeaux de votre chef; son existence ne se compose que de la vôtre ; ses droits ne sont que ceux du peuple et les vôtres; son intérêt , son honneur, sa gloire ne sont autres que votre intérêt, votre honneur et votre gloire.
Page 41 - La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite « est celle de ce fier et fougueux animal, qui partage avec « lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats.
Page 91 - Rien ne manque à Vénus , ni les lis , ni les roses , Ni le mélange exquis des plus aimables choses , Ni ce charme secret dont l'œil est enchanté , Ni la grâce , plus belle encor que la beauté.
Page 152 - Mémoires pour servir à l'histoire de France sous Napoléon , écrits à Sainte-Hélène, par les généraux qui ont partagé sa captivité, et publiés sur les manuscrits entièrement corrigés de la main de Napoléon.
Page 25 - Sicambre , incline le col , adore « ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré, » dit le prêtre qui administrait à Clovis le baptême d'eau.
Page 3 - La victoire marchera au pas de charge; l'aigle avec les couleurs nationales, volera de clocher en clocher jusqu'aux tours de Notre-Dame; alors vous pourrez montrer avec honneur vos cicatrices; alors vous pourrez vous vanter de ce que vous aurez fait : vous serez les libérateurs de la patrie.
Page 92 - De francs amis et l'amour des chansons : Bravant le monde et les sots et les sages, Sans avenir, riche de mon printemps, Leste et joyeux je montais six étages. Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans ! C'est un grenier, point ne veux qu'on l'ignore.
Page 75 - Par conséquent, toute puissance, toute autorité, résident dans les mains du roi, et il ne peut y en avoir d'autres dans le royaume que celles qu'il établit... La nation ne fait pas corps en France, elle réside tout entière dans la personne du roi.
Page 156 - Madame de Sévigné, la première personne de son siècle pour le style épistolaire, et surtout pour conter des bagatelles avec grâce, croit toujours que Racine n'ira pas loin. Elle en jugeait comme du café, dont elle dit qu'on se désabusera bientôt.

Informations bibliographiques