Images de page
PDF
ePub

LE

GRADUS FRANÇAIS,

OU

DICTIONNAIRE

DE LA LANGUE POÉTIQUE.

Tous les exemplaires seront signés par les Editeurs.

Di

neeu

گر

To hann

Cet ouvrage se trouve à Paris, chez MM.

LECOINTE et DUREYS, quai des Augustins, no 49;
Mad. veuve Nyon, place Conti, no 13;
Rey et GRAVIER , quai des Augustins, no 55;
DELAUNAY, Palais-Royal, galerie de Bois, no 247;
PÉLICIER, place du Palais-Royal, n° 5;
TREUTTEL et WURTZ, rue de Lille, no 17;
L. Colas, imprimeur-libraire, rue Dauphine, no 32;
PILLET, imprimeur-libraire, rue Christine, no 5.

Et dans les Départements,

A Nantes, chez MELLINET-MAlassis, imprimeur-libraire;
A Marseille, chez MASVERT, libraire;
A Lyon, chez Pitrat, libraire-éditeur de la Gazette universelle;
A Rennes, chez WATAR, imprimeur-libraire;
A Saint-Malo , chez Rottier, imprimeur-libraire.

Il a été' tiré un très-petit nombre d'exemplaires sur papier fin;

prix : 15 francs.

J. M. EBERHART, Imprimeur du Collége royal de France,

rue du Foin Saint-Jacques, 2° 12,

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

2o Chaque terme susceptible d'entrer dans la langue poétique, avec sa prononciation exacte-
ment dotée, et le nombre de ses syllabes déterminé d'après l'autorité des poètes;

Les Synonymes, les Épithères et les Périphrases ;
3* Ca recueil précieux de descriptions, de tableaux et de portraits , ainsi qu'un grand nombre

d'encadrements, de coupes poétiques, d'alliances heureuses de mots ;
( Les noms des principales divinités de la Fable, avec l'indication des images sous lesquelles
les peintres et les poètes se sont plu à les représenter, et les allusions, les allégories que ces
derniers ont empruntées à l'ingénieuse Mythologie;

Les remarques littéraires ou grammaticales de Ménage, de Voltaire, de La Harpe, de
Geoffroy, etc., sur les espressions, sur les locutions heureuses , hasardées ou condamnables
employées par nos poètes du premier ordre.

PAR L. J. M. CARPENTIER,
ANCIEN PROFESSEUR DÉ RAÉTORIQUE ET MEMBRE DE L'UNIVERSITÉ.

A PARIS,
CHEZ ALEXANDRE JOHANNEAU, LIBRAIRE - ÉDITEUR,

rue du Coq Saint-Honoré, no 8 (bis).

1822.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

Orrar aux littérateurs, et principalement aux poètes , un ouvrage qui les aide dans leurs compositions; présenter aux gens du monde un recueil précieux des plus beaux morceaux de notre poésie ; les leur présenter avec les renseignements historiques et les notes critiques qui suppléent souvent au défaut de mémoire , quelquefois même à l'insuffisance des connaissances du lecteur, c'est bien mériter en particulier du monde littéraire, et s'acquérir en général quelque droit à la reconnaissance du public. Si l'excellent ouvrage de Vanière , intitulé Dictionarium poeticum, a paru trop

volumineux

pour servir en quelque sorte de manuel aux nourrissons des Muses latines, nous ne craignons pas que notre Dictionnaire éprouve le même inconvénient, d'abord

parce qu'il a beaucoup moins d'étendue , ensuite n'est pas particulièrement destiné aux étudiants, quoiqu'il puisse leur offrir une lecture amusante et instruclive. Peut-être, au contraire, quelques critiques le trouveront-ils trop court; et l'on avouera que c'est un

méritent peu d'ouvrages de nos jours. En voyant le point d'où l'auteur est parti, on apperçoit

parce qu'il

reproche que

« PrécédentContinuer »